Le projet de Stade national sur le Parking C du Heysel définitivement enterré Auteur: E.S.

mar. 30/01/2018 - 11:50 E.S. La ministre flamande de l'Environnement Joke Schauvliege (CD&V) a refusé mardi d'accorder un permis d'environnement à Ghelamco pour la construction et l'exploitation d'un Stade national sur le Parking C du Heysel à Grimbergen (Brabant flamand). Cette décision semble mettre une croix définitive sur le projet controversé.

La ministre suit l'avis défavorable émis par la commission régionale des permis d'environnement et conclut que les nuisances et les risques pour l'humain et l'environnement "ne peuvent être limités à un niveau acceptable".

Joke Schauvliege devait décider au plus tard demain mercredi d’accorder ou non un permis d’environnement au projet de stade national sur le parking C du Heysel. Mais la décision a déjà été prise et comme on pouvait s’y attendre, c’est un "non".

Pour prendre sa décision, la ministre s'appuie sur diverses consultations préalables menées par différentes administrations. Environ la moitié de tous les avis étaient défavorables, mais - ce qui est encore plus important - l'avis sommaire du Comité régional d'autorisation environnementale était également négatif. Joke Schauvliege l’a donc suivi.

Selon un communiqué de la ministre, "tous les avis montrent que les nuisances et les risques pour l'homme et l'environnement ne peuvent être limités à un niveau acceptable". "De plus, la demande n'est pas conforme aux prescriptions urbanistiques et n'est pas compatible avec une bonne mobilité."

Le porteur du projet, Ghelamco, peut encore faire appel de la décision de la ministre flamande de l'Environnement Joke Schauvliege. "Ils sont libres de le faire", a-t-elle indiqué.

Paul Gheysens et son entreprise peuvent également décider d'introduire une nouvelle demande de permis. "Ils sont libres de le faire, mais cette nouvelle demande devra correspondre aux prescrits urbanistiques qui valent pour le Parking C", met en garde la ministre.

Mme Sschauvliege a précisé trouver "dommage" d'avoir dû prendre cette décision. "Mais je ne peux pas décider sur base de l'émotion, seulement sur base du dossier. Je n'ai pas pu faire autrement que décider que le permis devait être refusé."

"Un nouveau coup dur pour le football belge"

Le refus par la ministre flamande de l'Environnement Joke Schauvliege (CD&V) d'octroyer à Ghelamco un permis d'environnement pour la construction et l'exploitation d'un Stade national sur le Parking C du Heysel est un nouveau "coup dur" pour la "réputation" du football belge et "pour le pays tout entier", a réagi mardi le secrétaire général de l'Union belge, Koen De Brabander.

Au début du mois, l'administration flamande avait déjà émis un avis négatif pour le permis de construction et d'environnement du Stade national sur le Parking C du Heysel à Grimbergen. La commission régionale des permis d'environnement avait estimé que le concepteur du projet, Ghelamco, "traitait de manière créative" les surfaces maximales autorisées. L'entreprise donnait également "trop peu de garantie" pour éviter une congestion automobile sur le ring de Bruxelles.

Ce coup d'arrêt au projet est une nouvelle désillusion pour la fédération après la perte de l'organisation de matchs de l'Euro 2020 en raison des incertitudes dans ce dossier.

"Eu égard à la construction de l'Eurostade, la Fédération belge de football n'a jamais eu de cartes en main, mais elle déplore au plus haut point la décision qui est tombée (mardi). Nous avons bien évidemment toujours été en faveur de ce nouveau stade tout comme nous sommes favorables à toute nouvelle infrastructure footballistique en Belgique. Nous attendons maintenant la réaction des parties concernées dans ce dossier", a commenté dans un communiqué le secrétaire général de l'URBSFA, Koen De Brabander