Le conte de fées de Melbourne se poursuit pour Elise Mertens Auteur: E.S. avec Belga

mar. 23/01/2018 - 10:14 E.S. avec Belga La numéro un belge Elise Mertens a battu mardi à Melbourne la 4e tête de série de l'Open d'Australie et 4e joueuse mondiale, l'Ukrainienne Elina Svitolina. La Limbourgeoise de 22 ans, 37e joueuse mondiale, s'est ainsi qualifiée sans trembler pour les demi-finales de cette première levée du Grand Chelem de la saison: 6-4 6-0 en un peu moins d'1h15.

En deuxième match de la journée sur la Rod Laver Arena, Mertens s'est assurée de poursuivre son parcours de rêve dans cet Open australien, auquel elle participe dans le tableau final pour la toute première fois.

Elle se retrouve dans le dernier carré sans avoir perdu un seul set en chemin, et après avoir surpris les observateurs de tous pays par son assurance et un service impressionnant.

Après avoir réalisé deux fois le break dans le premier set, la Belge n'a pas immédiatement réussi à boucler cette manche sur son service, mais a fini par l'empocher en un peu plus de 40 minutes, 6-4.

Elle a ensuite débuté le second set sur les chapeaux de roue, breakant d'entrée son adversaire et s'envolant au score pour conclure la partie avec un set "parfait" dans les points: 6-4 6-0.

Elle devra désormais attendre la soirée australienne pour connaitre son adversaire des demies: l'Espagnole Carla Suárez Navarro (WTA 39) ou la Danoise Caroline Wozniacki. 

Elise Mertens : "Je n’ai pas de mots"

"I'm out of words !", s'exclama-t-elle. "Je n'ai pas de mots. Je suis envahie par tant d'émotions". Elise Mertens (WTA 37) a créé l'exploit mardi à l'Open d'Australie pour se hisser pour la première fois de sa jeune carrière en demi-finale d'une levée du Grand Chelem. Dans la Rod Laver Arena, la Limbourgeoise, 22 ans, a joué comme dans un rêve pour terrasser l'Ukrainienne Elina Svitolina (WTA 4), 23 ans, la favorite des bookmakers, 6-4, 6-0 en 1h13 de jeu.

"J'ai donné tout ce que j'avais. Je me suis battue. Je suis devenue un peu nerveuse sur la fin, mais j'ai joué mon jeu et cela s'est bien passé", confia la numéro un belge à même le court après sa victoire.

"Svitolina se déplace très bien et elle était bien rentrée dans la partie. Je savais donc ce serait difficile. J'ai donc essayé de jouer de manière très agressive, de la faire beaucoup bouger et de venir un peu plus souvent au filet".

Elise Mertens est devenue la première joueuse belge à atteindre les demi-finales à l'Australian Open depuis une certaine Kim Clijsters en 2012. Les Australiens étaient évidemment au courant et c'est ainsi qu'il lui fut demandé si elle n'avait pas un message à faire passer à son mentor, chez qui elle s'entraîne.

"En néerlandais ?", répondit-elle. Non, en anglais, afin que toute la Rod Laver Arena en profite. " 'Bonjour Kim. Merci de me suivre. Je sais que tu m'as envoyé un message avant mon match et hier également. Simplement, ne sois pas trop stressée'. Je vous assure, elle était fort stressée lors de mon précédent match. Elle me l'avait raconté. 'Merci Kim d'avoir regardé. Cela signifie beaucoup pour moi. J'essaie de marcher sur tes traces cette semaine' ", conclut-elle sous les applaudissements du public.

Elina Svitolina: "J'avais mal à la hanche, je n'ai pas été en mesure de rivaliser"

Elina Svitolina (WTA 4) a quitté Melbourne Park déçue mardi après s'être inclinée en quarts de finale de l'Open d'Australie contre Eline Mertens (WTA 37). L'Ukrainienne, 23 ans, considérée comme la favorite des bookmakers à l'entame du tournoi, n'a jamais été dans le coup dans la Rod Laver Arena, s'inclinant 6-4, 6-0, expliquant par la suite avoir été diminuée par un problème physique.

"C'est très triste", déclare Elina Svitolina. "J'avais eu quelques pépins de santé en arrivant ici et ce fut très dur pour moi physiquement aujourd'hui. Je n'ai pas été capable de produire un niveau de tennis suffisamment bon. C'est une excellente joueuse et elle a disputé un très bon match. Elle ne m'a pas donné la moindre occasion et il fallait que je me force. Tout le mérite lui revient, car je n'ai pas été en mesure de rivaliser. C'est dur à accepter, mais c'est comme ça".

Elina Svitolina a ainsi révélé après sa défaite contre Elise Mertens qu'elle traînait une blessure à la hanche droite depuis sa victoire au tournoi de Brisbane, le 6 janvier dernier. Et que malgré les soins, elle n'avait pas disparu.

"J'ai toujours joué avec un tape ici", explique-t-elle, "mais vous ne pouviez pas le voir, car il était sous ma jupe. Il y avait des jours avec et des jours moins avec, mais la douleur a toujours été là. Aujourd'hui, cela a malheureusement été pire. Je ne pouvais pas m'appuyer pour servir mon service. J'ai très mal servi aujourd'hui. Et en retour, avec les vives rotations, ce n'était pas génial non plus. Et le problème, c'est que mon tennis est très physique. Cela dit, elle a très bien joué. Elle est en confiance, elle lâche ses coups et elle a été très solide. Je ne sais pas si elle peut gagner le tournoi, mais elle a une chance", conclut la 4e joueuse mondiale.