La Gantoise réintègre le top 6 au détriment du Standard Auteur: E.S. avec Belga

lun. 04/12/2017 - 11:14 E.S. avec Belga La Gantoise s’est imposée 0-1 à Zulte Waregem et chasse le Standard du top 6 qui s’est fait accrocher 1 partout face à l’Antwerp. Le leader le FC Bruges a arraché le nul 2-2 à Eupen. La 17e journée, et en particulier les trois matches programmés dimanche, auront été ceux des regrets pour certaines équipes.

Zulte Waregem, l'équipe de Francky Dury était sous pression face à La Gantoise, vu la perspective peu réjouissante de voir le 6e wagon s'éloigner encore davantage. Un scénario catastrophe qui a commencé à se dessiner dès la 29e minute au Stade Arc en ciel, lorsque Moses Simon, bien servi par Mamadou Sylla, pourtant en déséquilibre, ouvrit le score dans ce match assez peu passionnant jusque-là, mais malgré tout dominé par les visiteurs.

Zulte Waregem, éliminé jeudi en huitième de finale de la Coupe dont il était le tenant, et par conséquent plus que jamais intéressé par le P-O I, était donc obligé de réagir. Alessandro Cordaro a ainsi relayé Sandy Walsh à la reprise, ce que tout le monde ne sembla pas considérer comme une bonne idée, sur twitter entre autres.

Il y eut certes quelques tentatives de revenir au score, mais trop peu appuyées pour être couronnées de succès.

La plus grosse occasion fut d'ailleurs gantoise. L'action était même magnifique mais à l'arrivée, Brian Hamalainen, intelligemment replié sur sa ligne de but, repoussa l'envoi de Brecht Dejaegere qui avait mystifié Sammy Bossut (74e).

La Gantoise termina la rencontre à dix après l'exclusion d'Anderson Esiti (2e jaune) à la 90e.

Mais le score ne bougea plus, ZW concédant une troisième défaite consécutive en championnat après les débâcles à Ostende (4-2) et contre Genk (0-1), sans compter l'élimination contre Bruges (2-3 a.p.) en Coupe.

De son côté La Gantoise recueille les fruits d'un implacable 12 sur 12 (19 sur 24 depuis qu'Yves Vanderhaeghe tient la barre !).

Le FC Bruges arrache l’égalisation face à Eupen qui méritait mieux

Courtrai (4-1 contre Waasland-Beveren) et Malines (3-2 contre Genk) avaient porté le niveau d'alerte au plus haut, du côté d'Eupen, la lanterne rouge, en explosant leur adversaire samedi. C'est bien simple, en cas de défaite contre Bruges, le leader de la série, les Pandas se seraient retrouvés à 5 points de... l'avant-dernière place.

Ce n'est pas le cas, mais le nul, 2-2, concédé sur penalty à la 90e minute, après avoir mené 2-0 à la mi-temps, leur laissera beaucoup de regrets. Même si c'est le premier point conquis sous l'ère Makélélé. Bruges conserve en revanche ses 6 points d'avance sur Charleroi (1-1 contre Ostende vendredi), mais voit le tenant du titre Anderlecht (1-2 à Lokeren) revenir à 7 points (à diviser par deux en play-off I).

A part dans les arrêts de jeu, et encore, il n'a jamais été question de onzième défaite pour Eupen dimanche au Kehrweg, où la physionomie du match a même démenti la situation pourtant mathématique des deux équipes au classement pendant toute la première mi-temps.

Au point qu'au repos, 2-0, Les visiteurs s'en tiraient bien. Il avait en effet fallu attendre la 36e minute pour voir le gardien local Hendrik Van Crombrugge obligé de se coucher sur une tête un peu faiblarde de Ruud Vormer après un bon centre de Hans Vanaken. A part celà, rien, sinon un tir puissant mais largement à côté de Marvelous Nakamba (30e).

Eupen qui n'avait pas, loin s'en faut, transformé toutes ses occasions en but, menait déjà méritoirement 2-0 à ce moment.
Mbaye Leye, de la tête, avait en effet trompé Ludovic Butelle dès la 9e minute grâce à un rebond, sur un centre millimétré venu de la droite du pied gauche d'Eric Ocansey (1-0).

Et le défenseur français Jordan Loties avait ensuite plongé pour propulser dans le but un centre de son capitaine Luis Garcia (2-0, 18e).

On s'attendait forcément à un scénario assez différent à la reprise, même si le coach brugeois Ivan Leko n'avait pas attendu la mi-temps pour remplacer Saulo Decarli, dépassé par les événements sur son flanc gauche, par Jordy Clasie, à la demi-heure.

Le temps de la résistance succédait donc à celui de la conquête pour Eupen. D'autant que Leko lança rapidement Anthony Limbombe dans la bagarre dont il retira Laurens De Bock (55e).
Eupen résista à la vague jaune (des blauw en zwart !) jusqu'à la 68e minute, où Emmanuel Dennis réduisit en effet la marque (2-1) sur un service de Vormer.
Mais les Germanophones menaient toujours, et auraient même rétabli l'écart de deux buts si Jean-Thierry Lazare (remplacé par Alessio Castro-Montes 3 minutes plus tard), n'avait pas galvaudé une énorme occasion en conclusion d'une contre-attaque rondement menée par Akram Afif à la 78e.
Un raté qui coûta très cher à Eupen, rejoint sur penalty à la 90e, Loties ayant envoyé son pied dans la figure de Dennis. Fautivement, décida l'arbitre Lawrence Visser après avoir visionné les images de la phase. Le capitaine brugeois Vormer transforma imparablement (2-2).

L’arbitre avait fait le contraire en 1e mi-temps, accordant d'abord un penalty à Leye, heurté par Nakamba à la 42e, avant d'entendre dans son oreillette que la faute avait été commise en dehors du rectangle...

Le Standard reste derrière l'Antwerp malgré un penalty tombé du ciel

Toutes voiles dehors et porté depuis quelques semaines par un élan dont Anderlecht avait été la dernière victime mercredi en Coupe (0-1), le Standard comptait bien ravir la 5e place de l'Antwerp - et se porter à hauteur de Saint-Trond, 4e - sur la lancée dimanche à Sclessin. Raté ! Il a pourtant eu la chance, mais aussi le mérite, d'ouvrir la marque par Orlando Sa dans les arrêts de jeu de la première mi-temps.

Il a cependant ensuite laissé l'Antwerp revenir sur penalty à la 72e, avant d'hériter à son tour d'une opportunité exceptionnelle tombée du ciel, mais manquée par Sa, de tuer le match des onze mètres à la 89e. Bref il reste à la 6e place, dont il sera même délogé par La Gantoise, si les Buffalos s'imposent en soirée (20h00) à Zulte Waregem.

Heureusement les supporters ne changent, eux, jamais de couleurs. Ceux de l'Antwerp étaient donc bien présents dimanche après-midi à Sclessin, où un gros contingent s'était déplacé.
Ils doivent pourtant avoir appris avec beaucoup d'amertume que le rêve de leur président Paul Gheysens et de son principal associé Luciano D'Onofrio, est de quitter au plus vite le navire anversois pour s'emparer du luxueux vaisseau de la famille Vanden Stock.

Tout le monde avait pourtant souligné combien ce retour en son sein de l'Antwerp était un bienfait pour la Jupiler Pro League.
La qualité de ses prestations lui a même valu de se déplacer au Standard avec l'objectif d'y défendre sa 5e place en lui tenant tête. Et il y est parvenu (1-1).

C'est même le gardien rouche Guillermo Ochoa qui a dû repousser la première frappe du capitaine anversois Faris Haroun à la 6e. Son vis-à-vis Sinan Bolat, un des artisans du dernier titre du Standard en 2009, capta lui un dangereux centre au cordeau de Carlinhos à la 21e, juste avant la sortie d'Edmilson, mal remis d'un contact avec Sambou Yatabaré quelques minutes plus tôt, et remplacé par Beni Badibanga.

Le Standard allait toutefois ouvrir le score au meilleur moment, selon l'expression d'usage quand une équipe marque dans les arrêts de jeu de la première mi-temps.

Ce qui fut précisément le cas du Standard. Orlando Sa, qui avait déjà fait mouche en position hors jeu à la 35e, transforma en effet cette fois un service de Valeriy Luchkevych en toute légalité (1-0, 45e +1). Le 6e but du Portugais en championnat.

Un penalty concédé par Christian Luyindama (faute sur William Owusu) et transformé tant bien que mal par Geoffry Hairemans a cependant tout remis en question (1-1, 72e).

D'autant que le Standard a nettement accusé le coup, même si l'entrée sur le terrain de Renaud Emond (83e) a failli être couronnée de succès, une tête de l'ancien virtonnais terminant sa course hors de portée du gardien, mais sur la transversale, à la 87e.

Orlando Sa bénéficia ensuite d'un penalty providentiel en s'écroulant aux pieds de Dylan Batubinsika à la 89e.

Mais il ne le tira pas mieux qu'Edmilson en Coupe mercredi au Parc Astrid, ou à peine, Bolat détournant en tout cas son envoi, puis la reprise à bout portant d'Uche Agbo...

Classement au terme de la 17è journée

1.Club Bruges             41
2.Charleroi                  35
3.Anderlecht               34
4.Saint-Trond              26
5.La Gantoise             25
6.Antwerp                   25
7.Standard                  24
8.Genk                        22
9.Waasland-Beveren  21
10.Mouscron               20
11.Zulte Waregem      19
12.Ostende                 19
13.Lokeren                  17
14.Courtrai                  17
15.FC Malinois            15
16.Eupen                     11