Coupe Davis : la Belgique s’efface devant la France Auteur: A.Fr. (avec Belga)

lun. 27/11/2017 - 11:16 A.Fr. (avec Belga) La France a battu la Belgique 3 victoires à 2 en finale, dimanche soir au stade Pierre Mauroy de Villeneuve d’Ascq (Lille), pour décrocher la dixième Coupe Davis de tennis de son histoire (photo). Alors que David Goffin était parvenu à remettre les deux pays à égalité après avoir battu Jo-Wilfried Tsonga (7-6, 6-3 et 6-2) dans l’après-midi, Steve Darcis (ATP 76) n’est pas arrivé à surpasser Lucas Pouille (ATP 18) dans le match final décisif. Il l’a concédé par 6-3, 6-1 et 6-0. La Belgique s’incline ainsi pour la troisième fois en finale de ce tournoi, tout en pouvant être fière de ses prestations, estimait David Goffin.

Le début du cinquième et dernier match du week-end à Lille, devant 27.500 spectateurs, aura été très difficile pour le Belge Steve Darcis (photo), mené 3 à 0 par le Français, originaire de Dunkerque. Ce break de retard allait poursuivre le Liégeois dans le premier set qu'il devait lâcher (6-3) en 34 minutes. Lucas Pouille prenait à nouveau trois fois le service de Darcis pour empocher la deuxième manche 6-1 après 1h11 minutes de jeu.

Le calvaire du Liégeois se poursuivait d'entrée de troisième manche. Il perdait son service pour être mené 2 puis 3-0. Intraitable et sans pitié, Lucas Pouille ne laissait rien à son adversaire clôturant la partie sur un 6-0. L’équipe menée par Yannick Noah avait pris l'avantage 2 victoires à 1 samedi à l'issue du double remporté par Richard Gasquet et Pierre-Hugues Herbert face à Ruben Bemelmans et Joris De Loore - 6-1, 3-6, 7-6 (7/2), 6-4.

Belges et Français s'étaient par contre quittés dos à dos vendredi après la première journée. David Goffin avait alors dominé Lucas Pouille (ATP 18) 7-5, 6-3, 6-1, alors que Jo-Wilfried Tsonga avait ramené l'égalité en ne laissant aucune chance à Steve Darcis (ATP 76) 6-3, 6-2, 6-1. Dans le choc des deux numéros 1 respectifs dimanche, David Goffin avait surclassé Jo-Wilfried Tsonga (7-6 (7/5), 6-3, 6-2) pour ramener la Belgique à hauteur de la France avant ce cinquième match décisif.

Dominé par Lucas Pouille (photo), c'est la première fois que Steve Darcis perd ce match décisif. "Mister Coupe Davis", comme on le surnomme, avait jusque-là réussi le 5 sur 5 lorsqu'il avait eu à disputer l'ultime joute du week-end.

Darcis était craint pour ses 5 victoires en finale

"Je craignais Darcis, évidemment", expliquait Pouille (photo) à l’issue de la rencontre. "C'est un excellent joueur. Je crois que les cinq dernières fois où il a joué à 2-2, il a gagné. Je savais dès lors que ce serait compliqué. Cela avait été un match très intense avant entre Jo-Wilfried Tsonga et Goffin, avec un niveau de jeu incroyable. J'étais donc très tendu dans les vestiaires, mais quand je suis monté sur le court, je n'avais qu'une envie, tout défoncer!"

Lucas Pouille avait une grande responsabilité sur les épaules. "Je voulais remporter ce trophée. J'ai donc mis toutes mes émotions de côté et donné le maximum. Je suis très heureux d'avoir réussi à faire le match qu'il fallait pour l'emporter plus facilement que prévu", ajouta-t-il, espérant que son ami David Goffin (ATP 7), avec qui il a prévu de partir en vacances ce mardi, ne lui en voudra pas trop. "Je n'ai pas encore eu de message de David comme quoi il annulerait les vacances. J'espère qu'il viendra en tout cas", sourait-il. "Maintenant, la rencontre est terminée. Nous ne sommes plus du tout adversaires."

Comme il y a deux ans à Gand (Flandre orientale) face à la Grande-Bretagne (3-1), la Belgique s'incline en finale. C'était sa troisième finale en Coupe Davis après celle perdue en 1904 contre les Iles Britanniques. Pour le Français Yannick Noah, il s'agit de sa 3e Coupe Davis en tant que capitaine, lui qui avait permis à la France, déjà, en 1991, de reconquérir le trophée après 59 ans.

"La déception est là malgré mes deux bons matches", regrettait pour sa part David Goffin (photo) - le numéro 7 mondial, finaliste du Masters une semaine plus tôt - après la victoire française. "Quand l'équipe perd, on est forcément déçu. Le week-end a été dur, la saison a été longue et difficile aussi. Après cette finale perdue, on craque un peu tous, mais on n'oublie pas les super moments passés ensemble. Il y a de très bonnes choses dans cette équipe. On verra l'année prochaine. Jouer le premier tour à domicile, c'est déjà bien."

Au premier tour du groupe mondial 2018, la Belgique recevra la Hongrie au Country Hall de Liège du 2 au 4 février. David Goffin (photo) aura terminé une année exceptionnelle pour lui par deux succès individuels en Coupe Davis. Le Liégeois affiche un bilan de 21 victoires et 3 défaites en simple en Coupe Davis et saluait le travail accompli par son capitaine Johan Van Herck (photo ci-dessous) depuis son intronisation en 2011. "Quand Johan a repris l'équipe, il a mis ses règles pour former un groupe et qu'il y ait un état d'esprit collectif où tout le monde est soudé avec le staff, les joueurs, même avec nos compagnes. On a formé une famille. On a amélioré cela au fil des matches et on a été deux fois en finale, j'espère que ce ne sera pas la dernière."


Déjà paru: