David Goffin remporte l'une des plus belles victoires de sa carrière Auteur: E.S. avec Belga

???media.video.type.mz_vod???
mar. 14/11/2017 - 10:56 E.S. avec Belga David Goffin a créé la grande surprise, lundi soir à Londres, à l'occasion de son entrée en lice aux Masters de tennis masculin. Opposé au numéro 1 mondial l'Espagnol Rafael Nadal, le Liégeois 8e mondial et tête de série N.7 de ce tournoi sur surface dure doté de 8 millions de dollars, a signé un très beau succès. Le premier de sa carrière face au vainqueur cette année de Roland Garros et de l'US Open. Goffin a gagné en trois sets, 7-6 (7/5), 6-7 (4/7), 6-4, après une terrible rencontre qui a duré 2h37.

Réserviste l'an dernier, Goffin avait joué et perdu son seul match joué à titre de remplaçant de Gaël Monfils (défaite 6-1 et 6-2 contre Novak Djokovic). Cette année, c'est de plein droit que le meilleur joueur de tennis belge de l'histoire avait obtenu sa place dans le tournoi des maîtres qui rassemble les huit meilleurs tennismen de la saison écoulée.

Le N.1 belge a réussi le break dès le 3e jeu du premier set pour ensuite filer à 3-1. Mais le Majorquin recollait à 3-3. A 5-5, le Belge reprenait la mise en jeu de son adversaire et servait pour le gain du set (6-5). Là encore, Nadal s'accrochait et arrachait le jeu décisif. Mené 0/2, Goffin ne lâcha rien et après 3/3 fila à 5/3.

Nadal résista encore (5/5) mais ne pouvait empêcher Goffin de lui prendre le premier set, en trois rencontres entre eux: 7-6 (7/5) en 55 minutes.

Dans le 2e set, Goffin avait l'avantage de servir le premier. Il assura assez facilement ses jeux de service mais ne parvenait pas à menacer ceux de Nadal jusqu'au 8e jeu. Il convertissait sa seule balle de break pour mener 5-3, service à suivre pour la victoire. Le guerrier de Manacor ne s'avouait pas battu, il réalisait le contre-break (5-4) et sauvait même une balle de match avant d'égaliser à 5-5. Nadal rééditait à trois reprises cet exploit à 6-5 alors qu'il était mené 0-40 sur sa mise en jeu.

Goffin accusa le coup. Il mena pourtant 2/0 dans le tie-break, mais ne put empêcher l'Espagnol d'aligner 6 points (2/6). Le Belge sauva ensuite deux balles de set mais plia sur la 3e (4/7).

Tout était à refaire après deux heures de jeu. Goffin n'a pas faibli dans la manche décisive, démontrant ses progrès. Il a maintenu la pression et réalisa deux breaks pour filer à 4-1. Comme toujours, Nadal, malgré des soucis physiques au genou de plus en plus visibles, résistait et revint même à 4-3. Il s'accrocha à 5-4, mais ne pouvait priver au final le protégé de Thierry Van Cleemput d'enlever à sa 5e balle de match une des plus belles victoires de sa carrière.

Plus tôt dans la journée, le Bulgare Grigor Dimitrov (N.6) avait battu l'Autrichien Dominic Thiem (N.4) 6-3, 5-7, 7-5 dans le premier match du groupe Pete Sampras.

Le tenant du titre, l'Ecossais Andy Murray (ATP 16), et le finaliste 2016, le Serbe Novak Djokovic (ATP 12), tous deux blessés depuis plusieurs mois, sont absents cette année.

Blessé au genou, Nadal annonce qu’il met un terme à sa saison 2017

"Joyeux Noël à tous et à l'année prochaine!", lance-t-il encore... Rafael Nadal (ATP 1) a annoncé lundi soir à Londres, dans la foulée d'une défaite contre David Goffin (ATP 8) lors de son entrée en lice au Masters, qu'il mettait un terme à sa saison 2017.

L'Espagnol, 31 ans, qui traîne une blessure au genou droit depuis la fin du tournoi ATP Masters 1000 de Shanghai, a préféré arrêter les frais après s'être incliné 7-6 (7/5), 6-7 (4/7) et 6-4 contre le Liégeois au terme d'un match de 2h37 qu'il a achevé sur une jambe.

"Je m'en vais. Ma saison est terminée", a-t-il confié quelques minutes après sa défaite. "J'avais un engagement vis-à-vis de l'événement, de la ville et de moi-même. Je savais que ce serait difficile, mais mon engagement était d'essayer. J'ai fait énormément d'efforts. J'ai fait tout ce qu'il fallait pour être en mesure de jouer, mais je ne suis clairement pas en état de jouer. Je pense que j'aurais mérité une meilleure fin à ma saison, mais c'est comme ça."

Rafael Nadal aura néanmoins une fois de plus montré combien il a l'étoffe d'un grand champion lundi soir contre David Goffin.

Visiblement tracassé, au point de finir la rencontre en boitant, le vainqueur de Roland Garros et de l'US Open se sera battu jusqu'au dernier point, sans broncher, sauvant même quatre balles de match dans le deuxième set et revenant encore de 4-1 double break à 5-4 dans le dernier set, avant de céder.

"Je me suis battu jusqu'au bout, sachant qu'il s'agirait sans doute de mon dernier match de la saison. Même si j'avais gagné, je me serais retiré", poursuivit-il.

"Je n'ai pas pris beaucoup de plaisir aujourd'hui. Le problème, c'est la douleur. J'ai trop mal et je ne parviens dès lors pas à mettre assez de puissance dans mes appuis pour jouer normalement. Honnêtement, c'est un miracle d'avoir réussi à pousser Goffin aux trois sets. Je ne peux pas continuer. Cela n'a pas de sens. La seule bonne nouvelle, c'est que la blessure n'est pas neuve. J'espère que je serai prêt pour le début de la saison prochaine..."