Le Club Brugeois accroît son avance en tête du classement Auteur: A.Fr. (avec Belga)

dim. 29/10/2017 - 16:56 A.Fr. (avec Belga) Au cours de la 13e journée du championnat de football, le Club Brugeois (photo) a écrasé Saint-Trond 4-1, dimanche à domicile, et agrandi son avance au sommet du classement. Anderlecht a gagné 2-3 samedi soir grâce à deux own-goals d’Eupen. Zulte Waregem a défait Malines 2-1, qui reste lanterne rouge. Ostende remportait une belle victoire 0-3 sur Lokeren, tandis Courtrai et Genk faisaient match nul blanc.

Le Club Brugeois s'est imposé largement dimanche après-midi face à Saint-Trond (4-1), au stade Jan Breydel. Les Brugeois comptent ainsi désormais 8 points d'avance sur Charleroi et neuf sur Anderlecht. Ivan Leko retrouvait son ancienne équipe. Pour affronter les Trudonnaires, l’entraineur croate décidait d'aligner Guillaume Hubert dans les buts.

Après 18 minutes de jeu, Ruud Vormer (photo principale) donnait l'avantage à Bruges d'une superbe frappe qui venait se loger dans les filets adverses. Deux minutes plus tard, Jonathan Legear égalisait (photo) de la tête après une intervention manquée de Guillaume Hubert (1-1, 20e). Juste avant la mi-temps, Sascha Kotysch, blessé, devait se faire soigner en dehors du jeu. A 10, ses coéquipiers encaissaient alors un deuxième but, sur corner, de la part de Stefano Denswil (2-1, 39e).

En seconde mi-temps, l'arbitre - après avoir eu recours à la vidéo - accordait un penalty à Bruges après une faute de Lucas Pirard sur Ruud Vormer. Jelle Vossen, monté quelques minutes plus tôt, se chargeait alors de la sentence (3-1, 65e). Abdoulay Diaby (photo) inscrivait le dernier but brugeois en trompant une dernière fois le gardien trudonnaire. Résultat : 4-1, à l’avantage des Brugeois.

Au classement, Saint-Trond est quatrième, avec 23 points, soit dix de moins que le Club Brugeois.

Eupen inscrit 4 buts mais s’incline devant Anderlecht

Ce n’est pas tous les jours qu’une équipe marque deux fois contre son propre camp en l’espace de deux minutes. C'est pourtant ce qui est arrivé samedi soir à l'AS Eupen, qui a ainsi mis Anderlecht, assez pâle jusque-là, sur la voie du succès. Apparemment à l'abri après le 3e but signé Sofiane Hanni, les mauves ont cependant parfois dû faire le gros dos en 2e mi-temps, et s'en remettre à leur gardien Matz Sels, pour rentrer victorieux de ce déplacement au Kehrweg.

Eupen réclama vainement un penalty lorsqu'un essai d'Ocansey heurta le bras d'Adrien Trebel à la 17e minute de jeu. La réplique d'Anderlecht était bien timide, le ballon n'arrivant pratiquement jamais aux abords du domaine d'Hendrik Van Crombrugge. Ce fut pourtant le cas sur une phase arrêtée qui allait s'avérer fatale pour les Pandas à la demi-heure.

Pressé par Olivier Deschacht (photo) suite au coup-franc (indirect) botté par Trebel, Mbaye Leye trompa en effet son propre gardien de la tête (0-1). Et ce fut ensuite au tour de Moussa Wague de dévier dans son but un tir peu appuyé d'Henry Onyekuru, sifflé par le public à chacune de ses interventions, à la 32e (0-2). Dennis Appiah offrit enfin le 3e but à son capitaine Sofiane Hanni, le premier inscrit - de belle façon - par un Anderlechtois dans cette curieuse partie (0-3) à la 40e minute.

On attendait un sursaut d'orgueil, voire une révolte des germanophones, à la reprise. Sels eut ainsi à s'employer pour détourner un centre d'Akram Afif à la 53e, puis s'inclina (1-3, 60e) sur un envoi magistral de Luis Garcia. Siebe Blondelle aurait pu et dû inscrire le 2e but eupenois sur corner 7 minutes plus tard, mais réussit à tirer à bout portant sur le piquet. Sels dut encore à plusieurs reprises intervenir pour préserver la victoire des siens.

Les Eupenois ont cependant pu y croire jusqu'au bout grâce au deuxième but inscrit par Ocansey sur un centre de Fadlalla à la 89e minute. Ce succès étriqué conquis trois jours avant le déplacement autrement plus périlleux de mardi au Parc des Princes en Ligue des Champions, permettait à Anderlecht de revenir au moins provisoirement à 6 points (30-24) de Bruges, et de dépasser Saint-Trond (23).

Zulte-Waregem retrouve le top-6, Malines lanterne rouge

Zulte-Waregem s'est imposé (2-1) face à Malines, à domicile samedi soir. Avec cette victoire, les joueurs de Francky Dury retrouvent le top-6.

Après quatre défaites consécutives, Zulte-Waregem a retrouvé le sourire grâce à des buts de Peter Olayinka (29e) et d'Aaron Leya Iseka (58e, photo). Le but d'Hassane Bandé avait pourtant permis à Malines de rétablir l'égalité à la 41e minute. Zulte-Waregem occupe maintenant la cinquième place du classement, avec 19 points, tandis que Malines - qui était dirigé par le coach intérimaire Tom Caluwé - reste lanterne rouge avec 8 points.

Victorieux 0-3 à Lokeren, Ostende a signé une deuxième victoire de rang samedi soir. Les Ostendais se donnent ainsi de l'air en bas de classement en s'imposant sur la pelouse de Lokeren grâce au buts de Joseph Akpala (6e, photo), Knowledge Musona (45e+3) et Ramin Rezaeian (90e).

Les Ostendais remontent en treizième position (avec 11 points), tandis que Lokeren campe à la onzième place du classement avec 15 points.

Courtrai et Genk se quittent dos-à-dos

Courtrai et le Racing Genk se sont neutralisés (0-0) samedi soir au stade des Eperons d’or. Le Racing Genk a notamment raté un penalty.

Nikolaos Karelis aurait pu être le héros du match. Le Grec, indisponible depuis décembre 2016 suite à une grave blessure, a hérité d'un penalty à la 83e minute. L'arbitre Wim Smet s'est servi de la vidéo pour siffler une faute de main de Budkivskyi dans le rectangle. L'attaquant de Genk s'est finalement heurté au gardien adversaire, Thomas Kaminski (photo), qui était parti du bon côté.

Avec ce match nul, Genk reste en neuvième position (18 points) et rate l'occasion d'intégrer le top-6. Courtrai occupe pour sa part la quatorzième place, avec 11 points.


Déjà paru: