Jolien D'hoore et Lotte Kopecky remportent l’or en course par équipes Auteur: E.S. avec Belga

sam. 15/04/2017 - 15:08 Update: sam. 15/04/2017 - 16:09 E.S. avec Belga Nos compatriotes Jolien D'hoore et Lotte Kopecky ont décroché samedi à Hong Kong, le titre mondial de la course par équipe (à l’américaine) sur piste. Avec 45 points, les deux pistardes n'ont eu aucun mal à dominer la course marquée par de nombreuses chutes.

En tête depuis la mi-course, le duo belge a assuré sa victoire en s'adjugeant également le dernier sprint. D'hoore et Kopecky terminent avec un total de 45 points. La Grande-Bretagne (Elinor Barker/Emily Nelson) a pris la deuxième place (33 points). L'Australie (Amy Cure/Alexandra Manly) a décroché le bronze (26 points).

Jolien D'hoore, 27 ans, et Lotte Kopecky, 21 ans, avaient été sacrées championnes d'Europe en octobre dernier à Saint-Quentin-les-Yvelines (France).

C'est la troisième médaille belge de la semaine à Hong Kong, la deuxième pour D'hoore, troisième du scratch mercredi. Vendredi, Kenny De Ketele a pris l'argent de la course aux points.

La course à l'américaine (ou Madison) se dispute sur 120 tours, soit 30 kilomètres, et figure pour la première fois au programme des Mondiaux. Tous les dix tours, un sprint est disputé, attribuant 5, 3, 2 et 1 point. La Grande-Bretagne s'est adjugée le premier, les Belges prenant 3 points.

La paire belge a disputé une course attentive et solide. Tout en bénéficiant d'un petit coup de chance lorsque l'Australienne Manly s'est retrouvée au sol. Cure a remporté le sprint suivant, mais a dû poursuivre son effort pour permettre à sa partenaire de revenir en course.

La Grande-Bretagne, la Nouvelle-Zélande et l'Australie sont vite apparues comme les principales menaces pour les Belges. Une nouvelle chute de Manly a compliqué la tâche de l'Australie.

A 30 tours de la fin, après 9 sprints, la Belgique totalisait 27 points, trois de plus que la Grande-Bretagne. D'hoore s'adjugeait le 11e sprint, donnant un avantage plus important aux Belges.

D'hoore s'offrait même le luxe de gagner le dernier sprint, où les points sont doublés.