Une erreur du gardien gantois offre la victoire à Eupen Auteur: E.S. avec Belga

dim. 12/02/2017 - 12:26 E.S. avec Belga La Gantoise fait la mauvaise opération, samedi soir, en s'inclinant face à Eupen, le Sporting de Charleroi a décroché un succès tardif mais précieux contre Westerlo et Ostende a battu Mouscron qui reste lanterne rouge et puis vendredi Genk, vainqueur du derby limbourgeois intègre le top 6 .

L'AS Eupen a décroché la victoire dans les ultimes instants samedi à la Ghelamco Arena de Gand (0-1), pour le compte de la 26e journée de la Pro League. Alors que La Gantoise a réalisé une mauvaise opération en vue des play-offs 1, les 'Pandas' ont signé une victoire importante dans la lutte pour le maintien.

La Gantoise, en lutte pour le top 6, se devait de prendre trois points contre Eupen pour éviter la mauvaise opération comptable de la soirée. Mais dès la 1ère minute, c'est Eupen qui s'est illustré avec une tentative de Luis Garcia. Sur coup franc, le meneur de jeu espagnol a vu sa frappe passer à quelques centimètres du poteau (30e). Hendrik van Crombrugge a maintenu les 'Pandas' dans le match, sauvant une tête de Kalifa Coulibaly sur sa ligne (31e).

Au retour des vestiaires, l'équipe de Jordi Condom aurait pu ouvrir le score sur un nouveau coup franc de Garcia qui a heurté la transversale (54e). Les 'Buffalos' de Hein Vanhaezebrouck ont ensuite poussé. D'abord sur corner via Samuel Gigot et Moses Simon (74e), puis via Danijel Milicevic (77e), Coulibaly (78e) et Nana Asare (84e). Mais les Gantois se sont heurtés à un Hendrik van Crombrugge des grands soirs. Toujours dangereux en contre via Cases et Jeffren, les germanophones vont finalement décrocher la victoire à la 90e+6. Sur une passe en profondeur, Kalinic est passé à côté du ballon, permettant à Henry Onyekuru de marquer dans le but vide (0-1, 90e+6).

Au classement, La Gantoise, 8e avec 40 points, fait la mauvaise opération de la soirée en vue de l'accession aux play-offs 1. L'AS Eupen est 13e avec 24 unités, soit 6 de plus que Mouscron 16e, et voit la zone rouge s'éloigner.

Charleroi s'impose sur le fil contre Westerlo

Le Sporting de Charleroi a décroché un succès tardif mais précieux contre Westerlo (2-1), samedi au Mambourg lors de la 26e journée de Jupiler Pro League. L'équipe de Felice Mazzu peut continuer à envisager une place en play-offs 1. Malines s'est imposé 0-2 à Courtrai et reste également dans la course au top 6.

Bien rentré dans la rencontre, le Sporting de Charleroi s'est procuré les premières occasions avec les tentatives d'Hamdi Harbaoui (2e) et de Jordan Remacle (6e) sur coup franc. Mais les "Zèbres" ont ensuite connu un passage à vide, permettant à Westerlo de prendre confiance. Après une première occasion signée Rommens, les Campinois de Jacky Mathijssen vont ouvrir le score. Décentré, Elton Acolatse a frappé de l'intérieur du pied droit, le ballon rentrant ensuite dans le but carolo avec l'aide du poteau de Nicolas Penneteau (0-1, 40e).

Remontée sur le terrain avec des intentions offensives, l'équipe de Felice Mazzu a fait le siège de la surface de Koen Van Langendonck. Sur un centre de Clinton Mata, le capitaine Damien Marcq a contrôlé dans le rectangle avant de marquer de près (1-1, 74e). Très bien monté au jeu, le Péruvien Cristian Benavente a donné la victoire aux Carolos, profitant d'une grossière erreur technique de Van Langendonck (2-1, 87e).

C'est la 7e fois que Charleroi décroche un succès suite à un but dans les dix dernières minutes. A noter que Charleroi n'avait plus battu Westerlo à domicile depuis octobre 2005.

Dans le même temps, Malines a réalisé un match appliqué et sérieux en déplacement à Courtrai (0-2). Le 'Malinwa' a profité du coup de patte de son défenseur serbe Uros Vitas, qui a marqué un doublé sur coup franc direct (8e et 59e).

Courtrai, très rarement dangereux, a terminé à 10 à la suite de l'expulsion pour une seconde carte jaune de Tomislav Barbaric (58e).

Au classement, Charleroi est 5e avec 43 points, Malines est 6e (41 pts). Courtrai pointe à la 10e place (30) et Westerlo est 14e avec 22 points.

Ostende bat Mouscron qui reste lanterne rouge

Un but en fin de rencontre de Rozehnal a condamné Mouscron à une nouvelle défaite, 1-2 face à Ostende, samedi, lors de la 26e journée de la Jupiler Pro League. Mouscron avait pourtant ouvert le score par Matulevicius (23e), mais Ostende a renversé la situation grâce à Dimata (34e) et Rozehnal (89e).

Le début de rencontre était équilibré. Delac devait s'interposer sur une tentative de Jali (13e), Dutoit en faisait de même sur un tir de Markovic (14e). Mouscron débloquait la situation grâce à Matulevicius. Servi par Diedhiou, l'attaquant lituanien, arrivé durant le mercato hivernal, trompait Dutoit d'une frappe croisée (23e).

Ostende ne tardait pas à réagir. El Ghanassy dribblait dans le rectangle avant de servir Canesin. Celui-ci centrait pour Dimata, dont la reprise du droit ne laissait aucune chance à Delac (34e).

En seconde période, l'Excel mettait d'emblée la pression sur Ostende. Matulevicius (49e) manquait cependant de précision puis Tirpan voyait son tir être repoussé par le poteau (55e). Les Mouscronnois étaient ensuite sauvés par Delac, décisif sur une tête à bout portant de Milic (71e). Le gardien devait cependant s'incliner à une minute de la fin. Sur les suites d'un corner, le ballon était prolongé au second poteau où Rozehnal reprenait victorieusement (89e). Mouscron tentait le tout pour le tout et héritait de deux occasions dans les arrêts de jeu. Sur la première, la frappe de Kabasele manquait de puissance (90e+1). Sur la seconde, Kabasele et Mohammed se gênaient alors qu'ils avaient le but grand ouvert (90e+3).

Ce nouveau revers, le 18e de la saison, laisse Mouscron (18 points) à la dernière place, avec 3 points de retard sur Eupen, alors qu'il ne reste que quatre rencontres à disputer.
Ostende, 45 points, reste quatrième, à 7 longueurs du leader, le Club Bruges.

Vainqueur du derby limbourgeois Genk intègre le top 6

Match d'ouverture de la 26e journée du championnat de Belgique de football, le derby limbourgeois a été dominé par Genk, qui a interrompu la série de deux victoires de Saint-Trond (0-3). A la mi-temps, le compte était bon pour les Racingmen grâce à Alejandro Pozuelo (37e), Aly Samatta (39e) et Ruslan Malinovsky (45e+1). Ce succès permet à Genk de compter 41 points et d'intégrer le top 6 (5e). Saint-Trond est 11e (26 points).

Juste avant le coup d'envoi, les supporters de Genk ont lancé des feux d'artifice, qui ont causé des dégâts à la pelouse artificielle. Mais l'arbitre Luc Wouters, Limbourgeois lui aussi, a estimé que la rencontre pouvait avoir lieu.

Par contre, au niveau du jeu, il a fallu attendre avant d'avoir quelques flambées. Le premier tir au but -sans danger- fut à mettre à l'actif de Samatta (5e). Pour réchauffer les spectateurs, les Trudonnaires Ruben Fernandes et Sascha Kötysch se sont téléscopés dans un duel aérien (13e). Les deux arrières centraux des Canaris sont restés sur le terrain mais ils étaient sonnés comme tous leurs équipiers. S'il a bien dévié un tir de Siebe Schrijvers (25e), Lucas Pirard n'a pas eu le même feeling lorsque l'ailier a centré de la droite pour Pozuelo (35e, 0-1).

Pendant la semaine, les Genkois se sont entraînés sur une surface identique à celle du Stayen: cela a porté ses fruits. Omniprésent, Pozuelo s'est montré digne de son brassard en servant Samatta au premier poteau (37e, 0-2). Pour Genk, c'était carrément un feu de joie que Malinovsky a encore attisé (45e+1, 0-3).

La seconde période a débuté par un centre de Leandro Trossard pour Pozuelo dont la reprise de la tête manquait de puissance (46e). Saint-Trond a réagi: sur un coup franc de Stef Peeters, le ballon a atterri chez Pieter Gerkens qui l'a envoyé un mètre au-dessus du but de Mathew Ryan (53e). Pendant son séjour au Club Bruges, le gardien australien n'a pris qu'une seule fois quatre buts. Ryan a vite compris que cela ne lui arriverait pas au Stayen. Alors qu'Albert Stuivenberg a fait sortir Pozuelo (61e) et Trossard (69e), les Racingmen ont failli alourdir la marque grâce à la complicité involontaire de Damien Dussaut (65e) et par Samatta, qui a expédié le ballon sur la transversale (85e).