Expédition unique au fil du fleuve Congo

Belga vod
lun. 26/04/2010 - 17:25 Video update: ven. 07/05/2010 - 15:29 C’est le 27 avril que 70 scientifiques de 10 nationalités différentes - dont des Congolais et des Belges - ont entamé une expédition de six semaines en suivant le cours du fleuve Congo, depuis Kisangani jusqu’à Kinshasa, si la situation politique le permet. Leur but : étudier la biodiversité de la forêt équatoriale et du fleuve. Un projet ambitieux, que suit la rédaction de la radiotélévision publique flamande VRT.

Ce projet s’inscrit dans le cadre des célébrations du cinquantenaire de l’indépendance du Congo - dont la date anniversaire est le 30 juin prochain -, mais aussi du centenaire du Musée d’Afrique Centrale installé à Tervuren et de l’année de la biodiversité.

Quelque 67 scientifiques de 10 nationalités différentes, dont des Congolais et des Belges, participent à l’expédition sur le fleuve Congo. Il s’agit de zoologues, de géologues, d’archéologues, de médecins, de spécialistes des plantes, de l’eau douce et de la cartographie, mais aussi de linguistes.

Le projet ambitieux est né grâce à la collaboration du Musée royal d’Afrique Centrale de Tervuren, du Jardin botanique national de Meise, de l’Institut royal belge des Sciences naturelles et de l’Université de Kisangani.

La radiotélévision publique flamande VRT est partenaire du projet et a participé à l’organisation logistique de l’expédition. Plusieurs journalistes, comme Rudi Vranckx (photo), prennent part au voyage et livreront une série de reportages depuis la République démocratique du Congo.

Ouverture d’un Centre pour la biodiversité

L’une des composantes importantes de l’expédition est la fondation d’un Centre pour la biodiversité à Kisangani. Ce dernier travaillera en étroite collaboration avec l’université de cette ville congolaise et effectuera des études dans le domaine de la botanique et de la zoologie.

Le centre offrira aussi des possibilités de formation à des étudiants congolais. La première pierre du nouveau Centre devait être posée le 25 avril, notamment par la ministre belge à la Politique scientifique Sabine Laruelle (MR) et le ministre de la Coopération au développement, Charles Michel (MR).

Dans le sillon de l’expédition dur le fleuve Congo, le Musée d’Afrique Centrale de Tervuren lançait le 27 avril une exposition intitulée « Fleuve Congo. 4.700 kilomètres de nature et culture en effervescence ». Elle prendra fin début janvier 2011.