Le cheval de trait patrimoine culturel immatériel de Flandre Auteur: A.Fr.

Belga
mer. 10/01/2018 - 12:08 A.Fr. Le ministre flamand de la Culture, Sven Gatz (Open VLD), a décidé d’inclure dans l’Inventaire flamand du Patrimoine culturel immatériel la culture autour du cheval de trait belge ou brabançon. Cet inventaire contribue à la visibilité du patrimoine immatériel. Quelque 52 éléments figurent déjà sur cette liste.

Les chevaux de traits belges - parfois aussi qualifiés de chevaux de ferme - sont de grands animaux puissants, à la croupe large et musclée, connus pour leur aptitude à tirer de lourdes charges. Actuellement, plusieurs centaines d’éleveurs sont actifs en Belgique.

Belga

Le livre généalogique de Flandre compte environ 7.400 chevaux de trait - ce qui représente une majorité des chevaux de traits vivant en Belgique. Depuis le lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les tracteurs ont progressivement repris le travail des chevaux dans les champs. Les activités des élevages ont ralenti.

Mais le cheval de trait et sa culture n’ont jamais totalement disparu. Des éleveurs passionnés ont continué à chérir et élever cette race connue dans le monde entier, partiellement comme hobby.

Les chiens doués aussi reconnus

Le ministre Sven Gatz a également reconnu comme patrimoine culturel immatériel ce qui est réputé comme "Hondenzwemming" à Sint-Baafs-Vijve (ou Vive-Saint-Bavon en français, une section de la commune de Wielsbeke).

Cet événement aura lieu pour la 168e fois cette année, le deuxième dimanche d’octobre. Il s’agit d’une compétition de course et de natation pour chiens (photo hors contexte). Un événement unique en Belgique. Personne ne sait plus comment cette compétition canine a vu le jour, mais elle fait bien partie du folklore flamand.