24 violoncellistes entament la demi-finale du Reine Elisabeth Auteur: Anne François

lun. 15/05/2017 - 12:38 Anne François Comme le veut la tradition du Concours musical international Reine Elisabeth de Belgique - qui fête ses 80 ans d’existence -, la semaine de la première épreuve pour le violoncelle s’est terminée, samedi soir au Flagey, par la proclamation des 24 demi-finalistes. Dès ce lundi, ils devront présenter un récital comprenant l’œuvre imposée "Chacun sa chaconne" de la Belge Annelies Van Parys, mais aussi un concerto de Boccherini ou Haydn, en compagnie de l’Orchestre royal de chambre de Wallonie que dirige le pianiste français Frank Braley. Les noms des 12 finalistes seront connus samedi 20 mai en fin de soirée.
PhotoNews

Soixante-huit musiciens - 21 femmes et 47 hommes de 22 nationalités différentes (mais pas de Belge) - ont pris part tout au long de la semaine dernière à Flagey aux épreuves publiques (photo) qui lançaient la première session pour violoncelle de l’histoire du Concours Reine Elisabeth.

On aura notamment pu y constater le très haut niveau technique et musical, dans l’ensemble, des jeunes candidats âgés de 18 à 29 ans maximum.

On a aussi pu saluer cette nouvelle discipline dans le Concours qui célèbre ses 80 ans. Elle permet au public - venu nombreux dès la première épreuve - de (re)découvrir un instrument qu’il a trop peu l’occasion d’écouter en soliste au concert en Belgique. Et il n’a pas entendu les candidats que dans des prouesses techniques (comme le "Grave" de la Sonate pour violoncelle du Belge Eugène Ysaÿe), mais dans un programme qui faisait aussi la part belle à la musique de chambre.

Les jeunes musiciens devaient en effet interpréter une œuvre avec accompagnement de piano, parmi un choix de pièces de Schubert, Schumann, Dvorak ou Mendelssohn, et une sonate de Luigi Boccherini (1743-1805) accompagnée par un autre violoncelle. Pour l’occasion, le Concours avait donc fait appel pour la première fois à des violoncellistes accompagnateurs (photo).

Un moment qui a permis d’oublier un peu qu’il s’agissait d’une compétition, même si certains candidats ont préféré mettre en valeur leur virtuosité et leur vélocité, plutôt que de laisser chanter leur instrument. Un piège auquel ont cependant échappé plusieurs musiciens que l’on retrouve en demi-finale.

Beaucoup d’Européens parmi les demi-finalistes

Cinq Français, trois Allemands, deux Autrichiens, un Polonais, une Serbe, un Biélorusse, deux Russes, un Américain, un Colombien, trois Sud-Coréens, un Chinois et trois Japonais (17 hommes et 7 femmes) ont été retenus pour la demi-finale du Concours. Leurs noms sont repris sur le site du Reine Elisabeth.

@King Records

Cette seconde épreuve débute ce lundi après-midi, toujours au Flagey à Bruxelles. Chaque candidat se présentera deux fois au Studio 4, à l’acoustique de réputation mondiale: une fois pour y interpréter un récital - comprenant notamment une partie d’une des célèbres Suites pour violoncelle seul de J.S. Bach - ainsi que l'œuvre imposée, commandée à la compositrice belge Annelies Van Parys.

Et une autre fois pour y jouer un concerto de Luigi Boccherini ou de Joseph Haydn, accompagnés par l’Orchestre royal de chambre de Wallonie, que dirige depuis 2014 le Français Frank Braley (photo). Ce dernier connait bien le Concours puisqu’il le remporta en 1991, au piano.

L’honneur de créer l’œuvre imposée d’Annelies Van Parys "Chacun sa chaconne" reviendra, ce lundi après-midi, à la Française d'origine arménienne Astrig Siranossian. Née en 1988, elle est artiste en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth. Le Chinois Sihao He, l'Allemand Valentino Worlitzsch et le Japonais Yuya Okamoto sont également au programme de cette première session de demi-finale.

Qui est Annelies Van Parys ?

Née en 1975, Annelies Van Parys (photo ci-dessous) a étudié la composition au Conservatoire Royal de Gand auprès de Luc Brewaeys. Son travail lui a valu de remporter plusieurs prix. En 2011, elle a reçu le prestigieux titre de Lauréate de l’Académie royale flamande en Belgique pour les Sciences et les Arts. Depuis 2014, elle est également membre de cette institution.

Ses œuvres ont été interprétées par presque tous les grands ensembles belges (Ictus, Nadar, Spectra, Oxalys), de nombreux ensembles étrangers réputés (Cantus Zagreb, NYNME New York, Recherche Freiburg, SMCQ Montréal) et la plupart des orchestres belges. Sa "Deuxième Symphonie" figurait au programme du concert d'ouverture des World Music Days ISCM 2012.

Depuis 2007, Van Parys est compositrice en résidence au Muziektheater Transparant. La production "Ruhe" (avec le Collegium Vocale de Gand) a été donnée dans le monde entier à plus de 100 reprises. En 2014 elle a écrit, toujours pour ce même ensemble, l’opéra "Private View" qui lui valut de nombreuses récompenses, dont le Prix Sabam pour la musique contemporaine.

Cet opéra a tourné en Europe durant la saison 2015-16, interprété par les Neue Vocalsolisten de Stuttgart et l’ensemble Asko|Schoenberg, et produit par le Vlaamse Opera, le Deutsche Oper de Berlin et le Nasjonale Opera de Bergen (Norvège).

Annelies Van Parys est invitée de plus en plus souvent aux festivals réputés et dans les grandes salles de concert européennes. Elle fait régulièrement partie du jury lors de concours internationaux de composition. Actuellement, elle enseigne au Conservatoire Royal de Bruxelles et est ambassadeur honoraire du Conservatoire de Gand.

@Truil Hanoulle

Autour du Concours pour violoncelle

VRT

Deux expositions sont proposées encore jusqu’au samedi 20 mai au Flagey (photo), pendant que s’y déroulent les demi-finales du Reine Elisabeth. La première est consacrée à "L'Ecole belge du violoncelle", à l’initiative de la Société Servais et de la Fondation Eric Feldbusch (des noms de deux principaux représentants de cette Ecole).

La seconde exposition propose "Une histoire illustrée du violoncelle". Le luthier bruxellois Jan Strick a rassemblé huit instruments de provenances et d’époques diverses pour illustrer l’histoire de l’instrument depuis le 17e siècle.

Quelques liens utiles

- le site du Concours musical international Reine Elisabeth de Belgique: http://cmireb.be

- Le Concours de violoncelle à la VRT:

* la chaîne de radio classique Klara retransmet tous les jours de la demi-finale (15-20 mai), de 19h à 23h, un résumé de la session de l'après-midi et l'intégrale de la session du soir en direct. Elle diffusera aussi, en direct de 19h à 23h, les six soirées de la finale (29 mai-3 juin).

* la chaîne de télévision Canvas retransmet en direct les sessions de l'après-midi et du soir (sur Ketnet) de la demi-finale. Les 5 premières soirées de la finale sont à suivre en direct sur Ketnet dès 20h, et la 6e soirée de finale sur Canvas, dès 20h et jusqu'à la proclamation vers minuit.

* Canvas suit aussi tout le Concours via l'internet. Sur le site www.vrtnu.be, un livestreaming des émissions TV de demi-finale et de finale est proposé.


Déjà paru: