Le centre de la mode et du design s’est façonné un nouveau nid Auteur: Anne François

VRT
ven. 21/04/2017 - 09:13 Anne François MAD Brussels, la plateforme bruxelloise d’expertise dans le domaine de la mode et du design créée en 2010 et unique en son genre en Europe, ouvre ce 21 avril les portes de son nouveau bâtiment multifonctionnel, situé sur la Place du Nouveau Marché aux Grains. Au cœur du quartier Dansaert rempli de stylistes, cet ancien magasin-entrepôt datant du 19e siècle - et rénové par des architectes et designers lauréats d’un concours en 2011 - offre un espace de créativité et de rencontre qui veut devenir incontournable. Sa première exposition, intitulée "Occupation : designer" est à découvrir jusqu’au 20 août.
©Maxime Delvaux

Lancé en 2010 par la Région de Bruxelles-Capitale et la Ville de Bruxelles pour stimuler le développement de la filière Mode et Design à Bruxelles, le centre Mode and Design (MAD) - qui vient d’être rebaptisé Brussels Fashion and Design Platform - s’attache à promouvoir et à accompagner le développement des stylistes et designers bruxellois et à accroître leur rayonnement en Belgique et au niveau international.

La plateforme est actuellement seule en Europe à regrouper dans les domaines de la mode et du design quatre pôles majeurs d’activité, à savoir la recherche et le développement appliqué, l’éducation, la promotion et l’entrepreneuriat. Avec son équipe d’une vingtaine de collaborateurs, sous la direction d’Alexandra Lambert (photo), l’association a déjà accompagné en 6 ans d’existence plus de 600 porteurs de projets vers l’entrepreneuriat, en leur fournissant le cas échéant un coaching spécialisé.

@Fredatax

MAD Brussels a aussi épaulé plus de 400 demandeurs d’emploi, créé des liens avec des centaines d’employeurs, organisé 35 séminaires et accueilli plus de 140.000 visiteurs à ses divers événements. Certains de ces événements et expositions ont d’ailleurs été organisés au rez-de-chaussée des anciens magasins-entrepôts datant du 19e siècle, situés entre la Place du Nouveau Marché aux Grains et le Rempart des Moines, qui ont entretemps été totalement rénovés et ouvrent leurs portes ce 21 avril au public.

Avant cette rénovation, le reste du complexe "était presque insalubre" (photo: avant rénovation), expliquait lors de la présentation du nouveau bâtiment Silvia Martinelli, responsable pour la communication du MAD. Il s’agit d’une surface de 3.000 m², qui était partiellement occupée par un magasin danois avant sa reprise par la plateforme. Pendant un siècle, les lieux ont surtout été atelier, dépôt et espace de vente d’une entreprise de décoration et de matériel d’éclairage.

©Maxime Delvaux

Lieu de rencontre incontournable pour les créateurs

Pour son nouveau quartier général, MAD Brussels a bénéficié de financements du Fonds européen de développement régional, de la Ville de Bruxelles et de la Région de Bruxelles-Capitale. "Car la mode et le design font partie de l’ADN de Bruxelles, multiculturelle et cosmopolite", soulignait Philippe Close, échevin du Tourisme de la Ville de Bruxelles et président de MAD. "Le nouveau bâtiment doit donc donner davantage de visibilité aux différents aspects de la mode et du design, et permettre des contacts".

©Maxime Delvaux

"Ce centre de ressources pour les créateurs et les designers doit devenir dans les cinq ans la référence en matière de mode et de design. La priorité ira aux projets engagés, qui font sens", précisait Alexandra Lambert quelques semaines avant l’ouverture. Pour le MAD qu’elle dirige, le nouveau bâtiment est synonyme de renaissance, de multiplication de projets. Il héberge en effet le centre de ressources pour les professionnels des industries créatives, mais aussi - dans ses nombreux coins et recoins - des espaces de travail polyvalents, des lieux de rencontre, d’ateliers, de séminaires, de workshops pour enfants, étudiants ou adultes, d’exposition, de défilés. Sa large façade aux baies vitrées se veut "une vitrine à la création bruxelloise".

Pour l’aménagement de son nouveau quartier général, MAD Brussels lançait un concours en 2010, à la recherche d’une équipe d’architectes et de designers. Son choix s’est finalement porté sur le bureau d’architecture bruxellois Vers plus de bien-être V+ et sur le collectif pluridisciplinaire Rotor. Plutôt que de démolir le complexe en mauvais état et de reconstruire du neuf, ces derniers ont proposé de conserver les volumes des constructions existantes, en mariant les matériaux anciens et modernes. Les travaux à proprement parlé ont duré de 2014 à fin 2016, précisait Silvia Martinelli.

Tout en blanc, pour laisser place à la créativité

©VRT

Derrière la baie vitrée de la façade moderniste du bâtiment rénové se cache un espace aux plafonds de béton, aux murs de marbre entrecoupés de miroirs en inox. Les matériaux nobles en côtoient d’autres plus ordinaires.

Sur le sol et les murs, le passage entre l’ancien et le moderne se fait souplement (photo). Par endroits on trouve du tapis Pirelli des stations de métro bruxelloises, ailleurs du granito d’anciennes demeures de la capitale, de la brique rouge, ou encore du bois décoré au pochoir, qui donnent des taches de couleur.

Les murs, plafonds et piliers, la plupart des cages d’escaliers, passerelle et terrasse sont en effet laissés en blanc, tantôt sur du métal, du crépi ou de la brique. L’accumulation d’éléments blancs hétérogènes crée une harmonie d’ensemble, plutôt apaisante, jamais monotone, baignée de lumière. "Elle laisse une ouverture à tous les créateurs", résumait l’un des architectes du projet.

©VRT

Un vieil ascenseur historique (photo) a été rénové et conservé dans le bâtiment, lui donnant un cachet original. D’autant plus qu’il se termine sur le toit du complexe, dans une minuscule maisonnette, blanche elle aussi.

Pour l’ameublement (photo ci-dessous) des bureaux et des espaces de rencontre, MAD Brussels a fait appel à La Fabrika, installée dans le quartier Dansaert depuis 2010. Ce studio a choisi uniquement des créations belges pour meubler le nouveau bâtiment, dont 90% réalisés par des Bruxellois. La palette de couleurs va du brun au sable, en passant par le vert olive notamment. Quant à la signalétique du bâtiment, elle est imaginée par le bureau bruxellois Pam&Jenny.

Le nouveau nid de la plateforme bruxelloise d’expertise dans le domaine de la mode et du design est inauguré officiellement ce vendredi et propose un week-end festif jusqu’au 23 avril, au centre duquel figure sa première exposition in situ : "Occupation : designer, Brussels vision on design". D’autres activités plus participatives sont également proposées.

@Lafabrika

Expo "Occupation : designer"

@MaximeDelvaux

La première exposition proposée par la Brussels Fashion and Design Platform dans son nouveau quartier général, à la Place du Nouveau Marché aux Grains, offre une "Vision bruxelloise sur le design" (photo). Elle entend montrer le design dans toutes ses dimensions, dans toute la diversité de ses inspirations et de ses recherches. De nos jours, le design ne se limite en effet plus à donner une forme ou une apparence esthétique à un objet, mais il s’implique directement dans la société, dans ses discours, ses dynamiques et ses problématiques.

Pour mettre en lumière le design bruxellois, le commissaire de l’exposition, DAMNation, a fait appel à Annelys de Vet, Benjamin Loyauté, Laurence Soetens, Thomas Lommée & Christine Högner, Xavier Lust et Bas Smets, autant de créateurs basés à Bruxelles, francophones et néerlandophones, représentant différents champs du design et intéressés par l’innovation et les questions sociétales.

Ces designers, jouant sur le double sens du titre de l’exposition, occupent les espaces du nouveau bâtiment du MAD, réinterprétant la perception de leur occupation (au sens anglais de "profession"). Durant l’exposition, des animations seront organisées autour des différentes facettes du design contemporain bruxellois. A découvrir jusqu’au 20 août.

Ce vendredi d’ouverture, l’exposition sera ouverte au public jusqu’à 22 heures. Samedi, enfants et adultes pourront participer à des workshops et à des animations autour des thèmes de l’alimentation et de la photographie. Et dimanche, le MAD invite ses voisins à un "brunch food design". Durant ce week-end l’exposition est gratuite.

MAD Brussels

Place du Nouveau Marché aux Grains, 10 à 1000 Bruxelles

www.mad.brussels

©Maxime Delvaux
©VRT
©Maxime Delvaux