Les cours en langue étrangère enchantent les écoles flamandes Auteur: A. François

VRT
lun. 13/02/2017 - 15:32 A. François Tant la coupole de l’enseignement communautaire flamand GO ! que celle des écoles catholiques de Flandre se montrent enthousiastes face aux résultats du projet d’immersion linguistique "Content and Language Integrated Learning" (CLIL-trajet). Il permet à des élèves d’écoles flamandes de suivre certains cours - comme les maths, l’histoire ou la géographie - dans une langue étrangère. Le plus souvent il s’agit du français ou de l’anglais, parfois l’allemand. Les jeunes apprennent ainsi plus rapidement et activement cette langue étrangère.

Si l’on en croit les résultats d’une enquête menée par l’inspection de l’enseignement néerlandophone - qu’a pu consulter le quotidien De Standaard -, les cours en immersion linguistique sont appréciés tant des élèves que des enseignants et des directions d’écoles.

"Dans notre réseau d’enseignement aussi il y a beaucoup d’écoles qui appliquent les cours en immersion"', indique l’administratrice déléguée Raymonda Verdyck de la coupole de l’enseignement communautaire flamand GO !. "Cela donne l’occasion de parler plus souvent et dans des situations plus variées une langue étrangère. Les élèves osent ainsi davantage parler cette langue-cible et leur motivation de l’apprendre augmente".

Belga

Raymonda Verdyck (photo) souligne néanmoins qu’il n’est pas toujours facile d’organiser ces cours en immersion linguistique. "Les écoles doivent aussi toujours offrir des cours en néerlandais, ce qui n’est pas toujours évident quand on ne bénéficie pas de suffisamment d’aide. Il est donc nécessaire d’étendre encore le trajet CLIL".

La coupole de l’enseignement catholique en Flandre partage les mêmes inquiétudes. "Le CLIL est un succès, grâce à l’implication des enseignants et des équipes d’écoles", précise la porte-parole Marijke Bogaert. "Mais comme les écoles doivent aussi continuer à offrir ces cours en néerlandais, elles se retrouvent devant des défis exceptionnels. Le rapport indique cependant qu’elles surmontent ces défis avec succès".