L’agneau mystique de retour à la cathédrale Saint-Bavon à Gand Auteur: Eric Steffens avec Belga

www.lukasweb.be
mer. 12/10/2016 - 16:11 Eric Steffens avec Belga Les volets extérieurs du retable de l'Adoration de l’Agneau mystique sont à nouveau visibles à partir de ce mercredi après-midi dans la cathédrale Saint-Bavon de Gand après quatre ans de restauration. Celle-ci a duré plus longtemps que prévu et a coûté aussi beaucoup plus cher. Les panneaux du registre supérieur devraient être restaurés à l'horizon 2020.

Lorsque la restauration a commencé en 2012 avec l'enlèvement des retouches les plus récentes et de l'ancien vernis, les experts ont découvert que la couche originale de vernis était recouverte à 70% par des surpeints anciens. Sur base des conseils d'un comité d'experts internationaux, il a été décidé de rendre à l'œuvre son aspect originel.

"Quatre ans plus tard, le résultat constitue une vraie révélation", explique Christina Ceulemans, directrice ad interim de l'Institut royal pour le Patrimoine artistique (IRPA). Le réalisme des détails de Van Eyck, la profondeur et le relief sont devenus encore plus visibles. La restauration a également conduit à une nouvelle lecture de l'œuvre d'un point de vue iconographique.

Le retour des volets extérieurs à Saint-Bavon marque également le début de la deuxième phase de restauration avec l'arrivée du panneau central comprenant l'Adoration proprement dite dans les locaux du musée des Beaux-Arts. Les panneaux du registre supérieur devraient être restaurés à l'horizon 2020.

Les autorités flamandes ont investi jusqu'à présent plus de 1,5 million d'euros dans la restauration et la conservation du chef d'œuvre des frères Van Eyck au sein du baptistère de la cathédrale.
La restauration des panneaux extérieurs de l'Agneau mystique fait actuellement l'objet d'une exposition au centre culturel provincial situé dans l'ancien couvent des carmes de Gand.

© www.lukasweb.be - Hugo Maertens/Dominique Provost
© www.lukasweb.be - Hugo Maertens/Dominique Provost

Déjà paru: