Bart De Wever brigue le maïorat à Anvers

Belga
sam. 21/04/2012 - 17:58 Le président du parti nationaliste tirera la liste N-VA dans la métropole anversoise lors des élections communales du 14 octobre prochain. Il fera ainsi directement concurrence à l’actuel bourgmestre, le socialiste Patrick Janssens. « Après plus de 90 ans de socialisme, le temps est au changement à Anvers », lançait Bart De Wever ce samedi, lors du congrès de la section anversoise de son parti.

Depuis des mois déjà, les spéculations allaient bon train sur les intentions du président de la N-VA : Bart De Wever opterait-il pour Anvers ou garderait-il les mains libres pour les élections législatives de 2014 ? Dans ce deuxième cas de figure, la liste du parti nationaliste à Anvers aurait été tirée par la députée flamande Liesbeth Homans.

C’est au cours du congrès de la section anversoise de son parti, tenu ce samedi après-midi photo), que Bart De Wever a révélé ses intentions : il tirera le 14 octobre la liste anversoise de la N-VA, faisant ainsi directement concurrence à l’actuel bourgmestre, Patrick Janssens (SP.A).

VRT

« Nous avons besoin d’urgence de la force du changement. C’est pourquoi j’ai décidé de me porter candidat pour tirer la liste de la N-VA à Anvers. Après plus de 90 ans de socialisme, le temps est au changement à Anvers », déclarait De Wever. Il souligne également qu’il veut être « à l’avant d’une équipe ». Il n’était pas encore clair ce samedi quelle place occupera la députée flamande Liesbeth Homans.

« La Ville n’appartient pas à tout le monde, mais tout le monde est de la ville », poursuivait Bart De Wever. « Nous ne serons pas là pour les allochtones ni pour les autochtones. Nous serons là pour tous ceux qui veulent prendre leurs responsabilités pour Anvers, la plus belle ville au monde. Pas de droits sans devoirs ».

La N-VA souhaite voir les districts d’Anvers acquérir des compétences accrues. Le parti nationaliste flamand plaide également en faveur d’une meilleure politique en matière de parking et pour une présence policière accrue dans le paysage urbain anversois.

Dans son discours, Bart De Wever a critiqué le niveau fédéral. « Anvers est toujours la première victime de la mauvaise gestion de Bruxelles. Le gouvernement fédéral mène dans les faits une politique de frontières ouvertes. Les réformes socio-économiques doivent être introduites en faveur de ceux qui économisent, travaillent et entreprennent ».

Dans les coulisses du congrès, Bart De Wever a laissé entendre que son parti proposerait ces prochains mois des candidats surprenants. Les négociations avec les candidats sont encore en cours.

Course passionnante au maïorat

Belga

Avec la candidature de Bart De Wever à Anvers, la lutte électorale dans la métropole s’annonce passionnante.

La liste du parti d’extrême-droite Vlaams Belang sera tirée par Filip Dewinter. Les libéraux d’Open VLD présentent l’actuelle ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, sur leur liste anversoise, tandis que Meyrem Almaci est candidate sur la liste des écologistes de Groen. Ils devront néanmoins tous concurrencer l’actuel bourgmestre anversois, le socialiste Patrick Janssens (photo).