Près de 700 naturalisations acceptées

VRT
ven. 10/06/2011 - 11:40 Pour la première fois depuis plus d’un an, la Chambre a approuvé ce jeudi une série de demandes d’acquisition de la nationalité belge - 687 naturalisations très exactement. Quelque 1.014 dossiers ont par contre été rejetés, notamment en vertu de critères rendus plus sévères à la suite de revendications de partis flamands.

Les partis flamands N-VA et Open VLD estimaient de longue date que la nationalité belge était parfois accordée avec trop de largesse. Ils réclamaient donc une révision des critères en vertu desquels travaille la Commission des naturalisations de la Chambre, avec l’espoir de voir par la suite aboutir une révision de la loi sur la nationalité.

Belga

Grâce à l’accord sur l’application de critères plus sévères, pour la première fois ce jeudi, la procédure de naturalisation a pu être débloquée à la Chambre. Cette dernière a donc approuvé une série de dossiers de naturalisation en fin d’après-midi, pour la première fois depuis plus d’un an.

Au total, ce sont 687 personnes qui ont ainsi obtenu le feu vert à leur naturalisation. L’assemblée plénière a par contre rejeté 1.014 dossiers.

La députée Nahima Lanjri (CD&V, photo) a affirmé être satisfaite que le retard dans le traitement des dossiers ait ainsi été partiellement rattrapé. « Les dossiers acceptés sont ceux de personnes qui satisfont aux critères stricts, comme une connaissance de la langue. Elles n’ont pas non plus fait l’objet d’une condamnation et n’ont pas contracté de mariage blanc. L’avis du parquet est positif dans leur cas et suffisamment récent. Il est important que ces personnes aient enfin obtenu une réponse à leur demande de naturalisation, qui date parfois d’il y a plusieurs années ».

Belga

La N-VA n’est par contre pas trop satisfait de la manière dont les dossiers sont traités. Les députés du parti nationaliste flamand ont donc seulement approuvé les dossiers pour lesquels il y avait un avis récent du parquet, comme l’expliquait Theo Francken.

« Malheureusement, une majorité composée du CD&V, de l’Open VLD et de partis francophones a décidé d’approuver des dossiers de naturalisation pour lesquels l’avis du parquet remontait à 2008. Cela ne garantit pas que ces personnes aient encore toujours un casier judiciaire vierge. Nous ne sommes donc pas complètement satisfaits. Il faudra veiller à ce qu’on puisse consulter le casier judiciaire par exemple depuis le Parlement, depuis la Commission des naturalisations. Cela permettra de vérifier jusqu’au jour même que la personne n’a effectivement jamais été condamnée ou n’a pas commis de faits graves ».