Renaud Hardy condamné à la réclusion à perpétuité Auteur: A.Fr. (avec Belga)

jeu. 08/03/2018 - 14:57 A.Fr. (avec Belga) Le jury de la cour d'assises de Tongres (Limbourg) a condamné ce jeudi après-midi le tueur en série Renaud Hardy (photo) à la réclusion à perpétuité, ainsi qu'à une mise à disposition du tribunal de l'application des peines de 15 ans. Mercredi, le jury avait déclaré l’homme de 55 ans, souffrant de la maladie de Parkinson, coupable de deux meurtres avec viol et torture et de deux tentatives de meurtre. Sans aucune circonstance atténuante.

Mercredi, le jury avait déclaré le tueur en série malinois de 55 ans coupable du viol avec torture et de l'assassinat de Maria Walschaerts (82 ans) et de Linda Doms (52 ans), ainsi que de deux tentatives d'assassinat, sur l'actrice Veerle Eyckermans et une doctoresse. Coupable et responsable de ses actes au moment où ils ont été commis.

Plus tôt dans la matinée de jeudi, le ministère public avait requis la réclusion à perpétuité à l'encontre de l'accusé, pour lequel il estimait n’y avoir aucune circonstance atténuante pour les faits particulièrement cruels perpétrés. Le jury a notamment dû visionner des fragments de la torture et du meurtre infligés par Renaud Hardy à l’une de ses victimes et filmés par le tueur.

De son côté, sans suggérer de peine, l'avocat de Renaud Hardy, Frédéric Thiebaut, avait essayé de convaincre le jury de tenir compte de trois circonstances atténuantes : un casier judiciaire vierge, la personnalité de son client et sa maladie de Parkinson, pour décider de la peine.

Lors de sa dernière prise de parole avant une délibération du jury de près de 3 heures, Renaud Hardy avait déclaré ne pas comprendre pourquoi il avait agi de la sorte et avait qualifié sa peine à venir de "catastrophe". Le jury a estimé que Renaud Hardy présentait un risque important de récidive et constituait donc un danger sérieux pour la société.


Déjà paru: