Diminution du nombre de jeunes décédés sur nos routes Auteur: Eric Steffens

Marnik Aerts
mar. 06/03/2018 - 13:03 Eric Steffens L’an dernier, 88 jeunes sont décédés lors d'accidents de la route en Belgique. C’est une diminution de 5% par rapport à 2016. La tendance à la baisse est nette en tout cas en Flandre, mais l’objectif de ne pas dépasser les 420 morts sur nos routes n’est pas encore atteint.
VRT

Le nombre de jeunes victimes de la route a diminué de moitié par rapport à il y a dix ans, c’est ce que révèle le baromètre den matière de sécurité routière de l’institut Vias, appelé jusqu’il y a peu l’IBSR (Institut Belge pour la Sécurité Routière). On a enregistré l’an dernier une nouvelle baisse de 5%.

"Il y a eu une grande sensibilisation de ce groupe cible", explique Stef Willems de VIAS. "Les jeunes obtiennent leur permis de conduire de plus en plus tard et leurs habitudes de sorties ont changé. Ils boudent les méga discothèques et optent plutôt pour le centre des villes où ils se rendent plutôt en transports en commun".

La Flandre a le meilleur score

VRT

Non seulement le nombre de jeunes qui meurent sur les routes a diminué mais VIAS note aussi une diminution générale de 3% du nombre de tués sur les routes. L'an dernier, 483 personnes sont mortes sur les routes belges, il y en avait 500 en 2016. On parle ici de personnes décédées sur place.

On doit la tendance à la baisse en Belgique à la Flandre qui enregistre une baisse de 10% du nombre de tués. 222 en 2017, soit 24 de moins qu’en 2016. En Wallonie c’est quasi le statu quo on est passé de 245 à 246 tués. A Bruxelles par contre, on enregistre une légère augmentation, 15 personnes ont été tués en 2017 au lieu de 9 en 2016.

L’objectif pas encore atteint

L’objectif du gouvernement est de ne pas dépasser en 2020 les 420 tués sur les routes. On en est encore loin puisque l’an dernier, 600 personnes ont été tuées sur les routes belges.

Le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) est plus optimiste pour sa région. Sur les routes flamandes, 222 personnes sont mortes sur place et on estime qu’au total 290 personnes sont décédées.

"Nous assistons déjà à la troisième baisse consécutive, cette fois-ci, elle est de 10%", déclare Ben Weyts dans un communiqué.

"En 2014, nous avions atteint le chiffre de la honte avec 400 morts. Avec 290, nous sommes encore loin de l'objectif flamand pour 2020, à savoir un maximum de 200 tués sur les routes, mais l'évolution est encourageante" conclu Ben Weyts.