Un professeur d’université marocain est détenu en centre fermé Auteur: AT (avec Belga)

dim. 03/12/2017 - 10:29 AT (avec Belga) Selon des informations de la RTBF, relayées samedi soir sur le site d'informations du service public, le vice-président d'une université marocaine est actuellement détenu en centre fermé à Steenokkerzeel, après avoir été interpellé à son arrivée à l'aéroport de Charleroi. La détention du professeur de l'Université Mohammed Premier, Abdelkader Hakkou, est confirmée à la RTBF par l'Office des étrangers.

Il aurait été interpellé à son arrivée sur le sol belge, à l'aéroport de Charleroi, pour une raison de papiers requis qui n'étaient pas en ordre. Il fait l'objet d'une procédure de refoulement, mais qui ne devrait, selon toute probabilité, pas se concrétiser avant la fin du week-end. Entre-temps, si le professeur n'apporte pas les garanties des conditions non remplies de son séjour en Belgique, son retour vers le Maroc sera organisé.

Une des conditions non remplies serait le financement de son séjour en Belgique, ou en tout cas sa preuve par de l'argent liquide, rapporte la RTBF. Or, il se rendait à Bruxelles dans le cadre d'un projet en collaboration avec l'ULB, l'Université Libre de Bruxelles, qui affirme qu'elle finance elle-même le séjour d'Abdelkader Hakkou. L'université bruxelloise indique, via son chargé de communication Nicolas Dassonville, avoir "désigné un avocat pour arriver à le sortir du centre fermé le plus vite possible".

Peu après midi, l'Office des étrangers a assuré que le professeur sera libéré "dans les prochaines heures".