Moins de vols de cuivre sur le réseau ferroviaire Auteur: Eric Steffens

Reporters
dim. 05/11/2017 - 12:01 Eric Steffens Le nombre de vols de cuivre continue de diminuer sur le réseau ferroviaire, écrit dimanche De Zondag. Les dommages ont atteint 750.000 euros l'année dernière, contre 1,1 million d'euros en 2015. Chaque jour, deux trains accusent du retard à cause de ces vols.

L'année dernière, 126 vols de cuivre ont été comptabilisés sur le réseau ferroviaire belge, soit une baisse de 30% par rapport à 2015 et de 84% en comparaison avec 2013.

Lors des six premiers mois de cette année, 61 vols de cuivre ont été commis. Ces chiffres ont été fournis par le ministre de la Mobilité François Bellot (MR) au député Veli Yüksel (CD&V).

Infrabel et la SNCB ont déployé des efforts considérables ces dernières années pour lutter contre le vol de cuivre. D'une part, en améliorant la sécurité des sites ferroviaires et d'autre part, en passant à d'autres matériaux moins coûteux.

"Là où c’est possible nous remplaçons les câbles en cuivre par de l’aluminium" a expliqué Frédérique Petit, le porte-parole du gestionnaire du réseau Infrabel. Les lignes sont mieux enterrées. La sécurité de nos ateliers a été renforcée et nous utilisons des caméras de surveillance. Il y a également une très bonne coopération entre la police et Securail en termes de contrôles et de patrouilles. Enfin, les peines sont plus lourdes pour les voleurs.

Cependant des améliorations sont encore nécessaires, car en raison des vols de l’an dernier, en moyenne, deux trains par jour ont été retardés. Le règlement juridique de ces vols semble être également une question difficile. Il nous est souvent impossible de nous faire indemniser car souvent les auteurs des vols n’ont pas de domicile fixe ou sont insolvables.

"126 vols de cuivre ont été commis l'an dernier en Belgique. Nous sommes tout simplement confrontés à un phénomène social".

"Parfois, les voleurs de cuivre sont pris", ajoute Frédérique Petit. "Mais parfois, ils parviennent à s’enfuir. Ensuite, nous devons bien sûr réparer les lignes et cela aura un impact sur notre ponctualité".