Gand : Une maison squattée par des Roms attaquée par des hommes masqués Auteur: Eric Steffens

Reporters
sam. 04/11/2017 - 10:32 Update: sam. 04/11/2017 - 14:22 Eric Steffens Vendredi soir, une vingtaine de personnes ont attaqué une maison de Gand, occupée par des Roms. Le parquet a déclaré à la VRT que les assaillants étaient armés de bâtons et de feux de Bengale. Il semblerait qu'ils revenaient d'un match de football. Six personnes ont été arrêtées. Leurs motifs ne sont pas encore clairs.

"Vers minuit, un groupe de 20 à 25 personnes a pris d’assaut une maison située à la Stapelplein à Gand" a déclaré Dirk De Sutter, de la police gantoise. "La police était mobilisée à cause du match de football entre La Gantoise et le Standard de Liège lorsque nous avons reçu l’appel et nous nous sommes rendus très rapidement sur les lieux".

"Les assaillants étaient masqués avec des foulards et des cagoules, ils étaient armés de bâtons et de feux de Bengale. Ils avaient un comportement assez violent".

Au total, six personnes ont été arrêtées. "Nous pensons qu'elles sont impliquées dans cette attaque", ajoute Dirk De Sutter. Elles seront interrogées. La police ne peut pas encore dire - pour l'instant - qui est à l'origine de cette attaque - ni quels sont leurs motifs. Mais il ne s'agirait certainement pas d'autres Roms.

Personne n'a été blessé lors de l’attaque mais un agent de police a cependant été touché lors de l'intervention.

Lundi, le locataire d’une maison située à Gand a découvert que son logement était squatté par des Roms. Selon ce locataire il s’en serait aperçu alors qu’il revenait d’un week-end à Ostende. Ce locataire affirme donc qu’il s’agissait d’une maison habitée. Le propriétaire de la maison l'affirme lui aussi. Mais la police et le parquet en doutent. En effet, sur la base des premières constatations, il semblerait qu'il s'agisse d'un bâtiment inhabité. Des devoirs d'enquêtes doivent encore être menés.