Ben Weyts fait fermer l’abattoir d’Izegem Auteur: E.S. avec Belga

mar. 12/09/2017 - 10:56 E.S. avec Belga Le ministre flamand du Bien-Etre animal, Ben Weyts (N-VA), a ordonné la fermeture de l'abattoir d'Izegem (Flandre occidentale), mis en cause pour le mauvais traitement qu'il réserve aux animaux. Le ministre a pris sa décision après une visite du service d'inspection du département du bien-être animal sur place, mardi matin. L'information a été confirmée par le porte-parole du ministre.

L'organisation Animal Rights a transmis à la presse une vidéo compilant des images filmées du 17 au 31 juillet 2017 dans l'abattoir Verbist.

On peut notamment y voir des bovins recevoir des coups et des chocs électriques, et d'autres suspendus et égorgés, suivant le procédé normal d'un abattoir. Toutefois, certains semblent encore partiellement ou totalement conscients au moment de l'égorgement, n'ayant pas été correctement étourdis, selon l'organisation.

Un travailleur de l'abattoir d'Izegem, sympathisant de l'asbl, aurait permis à cette dernière d'y installer des caméras cachées, qui ont enregistré un total de 59 heures d'images.

L'organisation de protection animale avait exigé la fermeture immédiate de l'abattoir et le ministre Weyts avait envoyé les services d'inspection sur place dès mardi matin.

Des scellés ont été apposés, selon le porte-parole de M. Weyts.

L'entreprise pourra rouvrir ses portes lorsqu'elle aura satisfait aux exigences légales.

Selon Animal Rights, le montage vidéo est "un résumé des faits qui ont été observés à plusieurs reprises sur les 59 heures d'enregistrement".

Delhaize a déjà fait savoir qu'il stoppait immédiatement toute collaboration avec l'abattoir d'Izegem. "Delhaize ne tolère en aucun cas les atteintes au bien-être des animaux", a souligné l'enseigne.

La chaîne de supermarchés intensifiera les contrôles et en prévoit des supplémentaires dans les autres abattoirs avec lesquels elle coopère.

Quant à Colruyt, qui a visionné les images, le groupe a décidé de suspendre ses commandes et livraisons avec l'abattoir. "Le bien-être animal est primordial dans notre agenda. Nous supposons que toute la lumière sera rapidement faite sur cette affaire, et examinerons alors quelles mesures nous prendrons."

VRT