L’E40 rouverte à la circulation entre Louvain et Bruxelles Auteur: A.Fr.

Belga
sam. 12/08/2017 - 12:50 A.Fr. Les travaux de renouvellement du revêtement de l’autoroute E40 Louvain-Bruxelles, sur un tronçon de 6,7 kilomètres entre Bertem et Sterrebeek (Brabant flamand), sont terminés. Deux jours plus tôt que prévu. La circulation sera entièrement rétablie dans les deux sens dès ce samedi après-midi. La signalisation de chantier (photo) a déjà été enlevée en matinée.

Les travaux menés par l’Agence flamande des routes et de la circulation avaient débuté le 7 juillet sur un tronçon de 6,7 kilomètres compris entre les sorties Bertem et Sterrebeek, dans la direction Louvain-Bruxelles de l’autoroute E40. Le chantier a mené à la fermeture de plusieurs bandes de circulation, dans les deux sens, durant de longues semaines.

Depuis le 1er août, une bande de circulation supplémentaire était libérée pendant les heures de pointe sur l'axe de l'autoroute E40 reliant Louvain à Bruxelles.

Vendredi encore, l’Agence flamande indiquait que la signalisation du chantier serait retirée ce week-end et que l'autoroute serait entièrement rouverte à la circulation lundi matin. Mais les travaux ont pu être terminés deux jours plus tôt et c’est donc ce samedi après-midi que le tronçon sur l’E40 sera à nouveau totalement dégagé.

Les riverains se plaignent des vibrations

Interrogé ce samedi midi par la rédaction de la VRT, Anton De Coster de l’Agence flamande des routes et de la circulation indiquait que les travaux ont pu se faire dans les temps notamment grâce à l’utilisation, pour la première fois en Belgique, de nouvelles machines américaines à vibrations. Ces dernières ont pulvérisé la couche de béton en petits morceaux, ce qui en a facilité l’évacuation.

Ces machines ont travaillé pendant plusieurs jours et nuits d’affilée, provoquant notamment un bruit grave de vibrations, qui pouvait être entendu à plusieurs kilomètres à la ronde.

L’agence Belga indiquait le 31 juillet que la commune brabançonne de Kortenberg (photo), avoisinant l’autoroute, avait reçu de nombreuses plaintes de riverains à propos des nuisances sonores causées par les nouvelles machines américaines. Tout en reconnaissant la nécessité des travaux, la commune reprochait à l’Agence flamande des routes et de la circulation de n’avoir pas donné à l’avance à la population avoisinante le planning précis des travaux.


Déjà paru: