Les vacances "halal" ont le vent en poupe Auteur: Aubry Touriel

mar. 18/07/2017 - 12:39 Aubry Touriel De plus en plus de musulmans réservent leurs vacances "halal" dans le monde entier. De nombreux hôtels y voient une niche et s’adaptent à leur clientèle en proposant des vacances spécialement conçues pour les musulmans. La Belgique suit la tendance.

Les voyages sur mesure ne sont pas vraiment une nouveauté. De plus en plus de personnes choisissent une formule adaptée à leurs besoins quand ils réservent leurs vacances. Et il y en a pour tous les goûts : logements où on acceptent les animaux, hôtels pour fêtards, voyages pour les amateurs d’aventure… Il existe également des formules "halal" qui offrent la possibilité aux musulmans d’aller en vacances tout en suivant les règles de l’islam.

Le concept de tourisme "halal" peut se décliner de différentes manières : pas d’alcool dans les minibars, des repas halal ou des piscines distinctes pour hommes et femmes. Certains hôtels proposent également un espace de prière.

Un marché prospère

Fondé en 2010, Halalbooking.com est un site qui prévoit des vacances destinées aux musulmans. Depuis cinq ans, les ventes ont augmenté. Selon Ufuk Secgin, chef du marketing pour le site créé à Londres, les vacances halal constituent la formule qui croît le plus rapidement dans le secteur du tourisme.

Le site Internet propose 350 hôtels ou logements et est utilisé dans plus de 75 pays. "Chaque année, le nombre de réservations double", indique Ufuk Secgin. Fait marquant : la Belgique est le troisième pays qui enregistre le plus de réservations. La Turquie est la destination la plus populaire, mais l’Indonésie et la Malaisie attirent également de nombreux musulmans.

En Belgique aussi

La Belgique suit la tendance aussi. L’hôtel The House of Edward à Gand propose par exemple des services “halal”. Des douchettes (cf. photo) sont installées dans la salle de bains pour les ablutions. "Nous recevons beaucoup de musulmans, surtout de l’étranger. La plupart d’entre eux reconnaissent directement la douchette et sont agréablement surpris. Ils pensaient que seulement les hôtels dans les pays musulmans en installaient", explique Rachida Ben-Azouh de l’hôtel The House of Edward. Le patron de l’hôtel vient d’Abou Dabi et trouvait important que l’on tienne compte des touristes qui ont des cultures différentes.