Le vice-président des jeunes N-VA démissionne suite à une publication sur Facebook Auteur: Eric Steffens

jeu. 18/05/2017 - 14:20 Eric Steffens Dylan Vandersnickt a démissionné de la vice-présidence des Jeunes N-VA, après le tollé provoqué par un montage photo sous forme de cartoon où une étudiante de la VUB était victime d’un viol. Cette étudiante est membre du PVDA.

Mardi, Naomi Stocker, une étudiante à la VUB, avait déposé plainte contre Dylan Vandersnickt. Elle l’accusait d’intimidation sexuelle à la suite de la publication sur sa page Facebook d’un montage photo en forme de cartoon.

On peut y voir le personnage d’animation Pepe la grenouille, mascotte de l’extrême droite aux États-Unis, habillé en musulman en train de violer une fille. Le vice-président des jeunes N-VA a collé une photo de Naomi Stocker sur le visage de la fille blonde violée.

Dans ce cartoon, on voit également l’exécution d’un autre étudiant de gauche avec le texte suivant : "Refugees welcome. Cultural enrichment assured" (Bienvenue aux réfugiés, enrichissement culturel assuré).

La semaine dernière ces mêmes étudiants avaient trouvé des affiches de menace sur la porte de leur kot. On pouvait notamment y lire : "Pinochet’s Helicopter Tours", une référence au dictateur chilien qui se débarrassait des opposants de gauche en les jetant d’un hélicoptère.

Les jeunes N-VA se sont distanciés de la publication Facebook. Selon eux, ce n’est pas la manière dont ils veulent faire de la politique. Dylan Vandersnick avait aussi déclaré qu’il présentait ses excuses aux étudiants.

Selon certains il s’agirait du résultat de tensions entre les Jeunes N-VA et les Jeunes du parti d’extrême gauche PVDA (PTB) dont l’étudiante Naomi Stocker est membre.

Dans un communiqué Thomas Roggeman, le président des Jeunes N-VA a déclaré qu’il respectait et comprenait la réaction de Dylan. "Il estime qu’il ne pouvait plus assumer sa tâche dans la gestion quotidienne des jeunes N-VA. Nous regrettons son post sur Facebook, c’était irrespectueux et contraire aux valeurs que les Jeunes N-VA veulent propager".