Attentat à Paris : "Pas de lien pour l’instant avec la Belgique" Auteur: A.Fr. (avec Belga)

AP
ven. 21/04/2017 - 14:39 A.Fr. (avec Belga) Les ministres de l’Intérieur Jan Jambon et de la Justice Koen Geens n’ont pas confirmé les liens avec la Belgique qui ont été évoqués à la suite de l’attentat commis jeudi soir sur les Champs-Elysées à Paris. Le parquet fédéral indique pour sa part que l’homme dont le nom et la photo sont apparus dans les médias comme possible suspect de l’attaque qui a tué un policier français s’est présenté dans la nuit de jeudi à vendredi à un commissariat anversois et nie toute implication dans les faits.

"Nous n'avons pour le moment aucune information sur un lien belge", indiquait vendredi matin le ministre de la Justice Koen Geens (photo), lors de son arrivée au conseil des ministres. "L'homme soupçonné d'être l'auteur de la fusillade sur les Champs-Elysées est un Français", a précisé le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon.

D’après les médias français, l’auteur serait un Français de 39 ans qui a déjà perpétré une tentative d’assassinat sur des agents de police. Il a été tué lors de la fusillade.

Belga

Quant à la personne signalée jeudi par la Belgique à la France, elle s'est rendue dans la nuit dans un commissariat à Anvers. Son avocat, Nabil Riffi, a affirmé à plusieurs médias que l'homme travaillait dans une station-service au moment des faits. Il nie toute implication avec la fusillade à caractère terroriste.

L’homme en question est un Anversois, connu de la police pour des faits de drogue. Avant l’attentat à Paris, son logement avait fait l’objet d’une perquisition en Belgique, au cours de laquelle des armes et une cagoule ont été trouvés. Sur son ordinateur, les enquêteurs ont retrouvé la trace d’une recherche sur les moyens de se rendre à Paris en train Thalys.

Dans cette affaire qui n’est pas liée au terrorisme ni à une radicalisation, un billet de Thalys avait été retrouvé, donnant lieu au signalement aux autorités françaises. "L’enquête se poursuit", précisait encore Koen Geens ce vendredi.

Qui est Abou Youssouf al-Belgiki mentionné par l’EI ?

Belga

Le groupe terroriste Etat islamique a revendiqué l’attentat parisien assez rapidement, jeudi soir, via son propre organe de presse Amaq. Dans le communiqué, on pouvait lire que l’attentat a été perpétré par un certain Abou Youssouf al-Belgiki, ce qui a fait penser à un lien éventuel avec la Belgique.

Les médias français ont alors fait la relation avec l’homme d’Anvers, chez qui une perquisition avait eu lieu. Mais, actuellement, tout porte à croire que l’Anversois n’est pas impliqué dans l’attentat des Champs-Elysées.

Il n’est pas clair non plus qui est Abou Youssouf al-Belgiki cité par l’Etat islamique. Il pourrait s’agir d’une erreur commise par le groupe terroriste.