La jonction Nord-Midi sera fermée le week-end du 1er mai Auteur: E.S. avec Belga

Belga
ven. 14/04/2017 - 15:04 E.S. avec Belga La SNCB a présenté vendredi son plan de transport alternatif pour le week-end prolongé du 1er mai, lors duquel une fermeture de la jonction Nord-Midi à Bruxelles est prévue pour réaliser d'importants travaux d'infrastructure. Des trains navettes effectueront la liaison entre les gares de Bruxelles-Nord et Bruxelles-Midi via la ceinture ferroviaire ouest, tandis que la gare de Bruxelles-Central ne sera pas desservie. Certaines lignes seront déviées et d'autres scindées. Les travaux débuteront après le dernier train le vendredi 29 avril pour se terminer avant le premier train du mardi 2 mai.
Belga

La SNCB, en collaboration avec Infrabel, a pris une série de mesures pour limiter un maximum l'impact de ces travaux sur les voyageurs, même si les conséquences resteront importantes.
Concrètement, trois trains par heure (un IC et deux trains navettes) relieront Bruxelles-Nord et Bruxelles-Midi, dans les deux sens, via la ceinture ferroviaire ouest.

Le trajet du premier train navette sera: Denderleeuw, Bruxelles-Midi, Bruxelles-Nord, Schaerbeek, Brussels Airport. L'itinéraire de l'autre navette sera: Bruxelles-Midi, Bruxelles-Nord, Schaerbeek, Brussels Airport. Une autre possibilité est le train régulier IC 29 reliant La Panne à Louvain et Landen.

La gare de Bruxelles-Central n'étant pas desservie, les usagers de la SNCB pourront utiliser gratuitement le réseau STIB pour se rendre dans le centre-ville. Des billets STIB seront distribués dans le hall des gares bruxelloises en échange d'un titre de transport SNCB valable. A noter que les guichets de la gare de Bruxelles-Central resteront opérationnels.

Vers la mer, les deux principales liaisons (Eupen-Ostende et Genk-Knokke/Blankenberge) seront déviées. Elles ne s'arrêteront ni à Bruxelles-Nord, ni à Bruxelles-Midi, mais feront exceptionnellement arrêt à Schaerbeek et Denderleeuw.

Pour les Bruxellois qui souhaiteraient se rendre à Ostende, Knokke ou Blankenberge, l'alternative est donc de prendre un train à Nord ou Midi jusqu'à Schaerbeek, Denderleeuw ou Gand-Saint-Pierre, pour une correspondance. Le parcours est allongé d'une vingtaine de minutes. Vers la Panne, pas de changement puisque le train IC 29 Landen - La Panne s'arrêtera bien à Bruxelles-Nord et Midi.
Les clients venant des lignes 161 et 162 (Luxembourg-Namur-Bruxelles) vers le littoral sont, eux, invités à rejoindre Bruxelles-Nord, où ils pourront prendre le train navette vers Schaerbeek. Là, ils monteront dans un train vers Ostende, Knokke ou Blankenberge.

En provenance de Charleroi et Mons, l'itinéraire adapté consiste à prendre le train jusqu'à Bruxelles-Midi, puis un autre jusqu Denderleeuw ou Gand-Saint-Pierre. De là, il sera possible de prendre un train vers Ostende, Knokke, ou Blankenberge.

Les trains venant de l'extérieur de Bruxelles vers la capitale seront limités à la première gare bruxelloise du trajet (exemple Luxembourg-Bruxelles-Midi, Dinant-Bruxelles-Midi, Nivelles-Bruxelles-Nord ou encore Ottignies-Bruxelles-Midi) ou scindés (comme les lignes Tournai-Brussels-Airport-Mons ou Braine-le-Comte-Louvain).

Concernant les trains internationaux, les Thalys emprunteront le trajet normal entre Paris et Bruxelles-Midi, mais seront déviés entre Bruxelles-Midi et Amsterdam par la ceinture ferroviaire ouest. Ceux entre Paris et l'Allemagne seront également déviés entre Bruxelles-Midi et Liège. Les ICE ne partiront pas de Bruxelles-Midi mais de Bruxelles-Nord et le train IC Amsterdam-Bruxelles-Midi ne roulera pas au-delà de l'aéroport de Zaventem. Les voyageurs devront dès lors emprunter ensuite un des deux trains navettes ou l'IC 29 pour aller à Bruxelles.

Enfin l'offre vers l'aéroport est modifiée. Trois trains par heure circuleront au lieu de six habituellement, à savoir les deux trains navettes et l'IC 29 La Panne-Louvain/Landen. En effet, trois liaisons IC dont le terminus normal est Brussels Airport-Zaventem seront limités à Bruxelles-Midi. Côté Wallonie, il s'agit des trains en provenance de Tournai et de Mons (il faut donc prévoir de prendre le train navette entre Midi et l'aéroport).

En venant de Liège, les voyageurs devront descendre à Louvain pour une correspondance vers Zaventem. Depuis Namur, il faudra prendre le train navette depuis Bruxelles-Nord vers Brussels Airport.
Les trains qui ne circulent pas entre Bruxelles-Nord et Bruxelles-Midi ne seront pas touchés par les adaptations du week-end du 1er mai.

La SNCB conseille à ses voyageurs de bien s'informer avant leur déplacement, via son application, son site internet (www.letrain.be), par téléphone ou via le personnel en gare.

La STIB collabore également

Belga

La STIB a également collaboré avec la SNCB et Infrabel pour améliorer l'offre sur son réseau lors du week-end prolongé. Les lignes de trams 3 et 4 seront ainsi renforcées, avec un tram toutes les 3 minutes le samedi et toutes les 5 minutes dimanche et lundi, explique Cindy Arents, porte-parole. Des voyageurs qui seraient surpris par le fait que la gare de Bruxelles-Central n'est pas desservie pourront aisément rejoindre la gare de Bruxelles-Midi en empruntant le métro jusqu'à De Brouckère puis le tram 3 ou 4, rappelle la Stib.

La jonction Nord-Midi, axe le plus dense du réseau ferroviaire belge avec quelque 1.200 trains qui l'empruntent chaque jour, n'avait plus été fermée depuis plus de 30 ans.

Les travaux d'Infrabel, réalisés 24h/24, consisteront à remplacer la signalisation électromécanique actuelle par une technologie totalement informatisée. "Ce sera une signalisation plus sûre, et c'est aussi une étape préalable indispensable à l'installation de l'ETCS (European Train Control System), un système de sécurité haute technologie, a précisé un porte-parole d'Infrabel lors de la conférence de presse. L'objectif est d'installer ce système ETCS sur l'ensemble du réseau d'ici 2022.

Durant les travaux du week-end du 1er mai, quelque 80 locomotives effectueront des parcours tests sur 254 itinéraires. "Chaque aiguillage doit être testé dans chaque position", précise encore le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge. Infrabel ne communique pas sur les coûts du chantier pour l'instant.