Bart Somers est le "meilleur bourgmestre au monde" Auteur: Eric Steffens

Belga
mar. 14/02/2017 - 10:01 Eric Steffens Le bourgmestre de Malines (Anvers) Bart Somers (Open VLD) a remporté le World Mayor Prize 2016, un prix remis par la City Mayors Foundation, un "think tank" basé à Londres qui a pour objectif, tous les deux ans, de mettre en valeur la fonction de bourgmestre. L'édition 2016 avait pour ambition de récompenser un maïeur qui s'investit, avec sa communauté, dans l'accueil des réfugiés et l'intégration des réfugiés.
Belga

Depuis son entrée en fonction en 2001, Bart Somers a, selon l'organisation, "transformé une ville plutôt négligée en l'un des endroits les plus attrayants de Belgique", tout en jouant "un rôle modèle pour l'intégration".

L'organisation souligne notamment que 20% des Malinois étaient d'origine nord-africaine, mais qu'aucun des jeunes musulmans de la commune n'était, semble-t-il, parti combattre en Syrie ou en Irak, contrairement à ceux de villes comme Anvers ou Bruxelles.

Bart Somers doit aussi son prix aux habitants de sa commune, car la City Mayors Fondation se basait sur les arguments des citoyens qui ont envoyé des mails pour expliquer pourquoi leur bourgmestre méritait ce prix et pas sur le nombre de votes.

Malines est aussi, selon l’organisation, la seule ville belge à avoir demandé explicitement de pouvoir accueillir davantage de personnes lors de la crise des réfugiés. A l’époque, Bart Somers avait offert à la Croix Rouge un lieu d’accueil et avait mis un programme sur pieds avec notamment des cours d’intégration.

"Nous étions l'enfant malade des villes flamandes, aujourd'hui nous sommes une référence"

Marnik Aerts

"Avec 128 nationalité différentes, Malines est l’une des villes avec le plus de diversité, mais aussi une ville où chaque habitant est avant tout un citoyen de Malines" a estimé la City Mayors Foundation.

L'organisation estime aussi que Bart Somers a pris des mesures fortes contre la criminalité, mais qu’il attache toujours une grande importance aux libertés individuelles ", dans un cadre de valeurs humaines fondamentales."

"Je tiens à relativiser ce titre", a déclaré Bart Somers lundi soir à la VRT. "Je pense qu’il y a des bourgmestres qui sont bien meilleurs que moi. D’un autre côté c’est un très bon stimulant pour les Malinois et la ville surtout lorsqu’on sait que les précédents vainqueurs étaient de grandes villes comme Athènes et Le Cap. C’est une motivation pour continuer le travail ici. Malines est une ville où l’on est parvenu à faire de la diversité quelque chose de positif".

"Bien sûr nous avons aussi nos défauts, Malines n’est pas un paradis mais il y a quelques années encore nous étions l’enfant malade des villes flamandes et aujourd’hui nous sommes une référence et l’on vient de l’étranger pour voir ce que nous faisons.

La vie associative est aussi très importante à Malines et c’est un vecteur d’intégration", souligne encore le bourgmestre.

Malines, devant Lahr et Athènes

Le trophée que recevra Bart Somers est une œuvre unique de l’artiste français Manuel Ferrari.

En 2014, le bourgmestre de Gand Daniël Termont avait terminé deuxième en raison de ses "ambitieux objectifs environnementaux, sociaux et économiques".

Le bourgmestre de Lahr (Allemagne) Wolfgang G. Müller termine à la deuxième place et celui de Athènes Georgios Kaminis à la troisième.

Belga