Un tram rapide reliera Hasselt à Maastricht en 2021 Auteur: A. François

De Lijn
jeu. 15/12/2016 - 18:04 A. François A la frontière entre la Flandre et les Pays-Bas, le ministre de la Mobilité Ben Weyts ( N-VA), des représentants de la province du Limbourg néerlandais, le député néerlandais Patrick Van der Broek (CDA) et le directeur-général de la société flamande de transports en commun De Lijn ont signé ce jeudi un accord pour la mise en place d’une liaison rapide de tram entre les villes limbourgeoises de Maastricht et Hasselt.
Belga

Les négociations entre les autorités flamandes et néerlandaises étaient récemment encore au point mort, en raison d’un désaccord sur le tracé du tram rapide dans le Limbourg néerlandais. Mais ce désaccord a été résorbé et le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts, le député néerlandais Patrick Van der Broek et le directeur-général de la société De Lijn, Roger Kesteloot, ont pu signer ce jeudi un nouvel accord qui ouvre la voie à la liaison entre Hasselt (Flandre) et Maastricht (Pays-Bas).

Le but est de faire circuler le tram rapide dès 2021 entre les deux villes limbourgeoises. "Nous créons une nouvelle perspective, après des années d’inertie", se réjouissait le ministre Weyts (photo archives).

Belga

Un nouveau trajet dessiné pour le tram rapide a finalement permis de débloquer la situation, et de poursuivre les négociations de collaboration entre les Limbourgs flamand et néerlandais. Le terminus se situera au Mosae Forum, au centre de Maastricht, et non plus à la gare centrale. En échange, les partenaires néerlandais débourseront 6 millions d’euros supplémentaires. "En outre, les Pays-Bas investiront 4 millions d’euros dans l’électrification de la ligne de train entre Weert et Anvers, et un million d’euro pour des arrêts de tram de qualité accrue le long de la route, ainsi qu’une ligne de bus entre Echt et Maaseik", déclarait Patrick Van der Broek.

La nouvelle ligne de tram rapide entre Hasselt (photo) et Maastricht réduira de moitié le temps de voyage entre les chefs-lieux des deux Limbourgs. En bus, le voyage dure actuellement 70 minutes, alors qu’avec le tram rapide il ne prendra plus que 30 minutes. Avec un tram toutes les demi-heures vers Maastricht, le transport en commun entre les deux villes sera nettement amélioré. "Il faudra faire encore quelques expropriations, mais nous espérons que la ligne entrera en circulation vers 2021", confiait Ben Weyts.

L’investissement total pour la Belgique et les Pays-Bas se chiffre à 300 millions d’euros.