Détecter les particules dans le corps grâce à une technique au laser Auteur: A.Fr. (avec Belga)

Reporters
lun. 27/11/2017 - 14:34 A.Fr. (avec Belga) Les chercheurs des universités de Hasselt (dans le Limbourg) et de Louvain (en Brabant flamand) - UHasselt et KU Leuven - ont mis au point une nouvelle technique au laser qui permet de détecter les petites particules de suie dans le corps. Les résultats de ces recherches ont été publiés en novembre dans la revue American Journal of Respiratory and Critical Care, indique l’université de Hasselt.

Les recherches récentes ont démontré que, dans le monde, plus de 4,2 millions de personnes par an sont tuées par la pollution de l'air. Pour corriger les normes de santé, il est nécessaire de disposer de mesures correctes de l'exposition du corps aux particules de suie, résultant de la combustion de carburant, comme le diesel.

Les chercheurs des deux universités flamandes ont développé une nouvelle technique au laser qui permet de quantifier ces particules dans les fluides et tissus corporels, comme l'urine et le sang.

Dans une étude réalisée auprès de 291 enfants, des échantillons d'urine ont été analysés selon cette méthode. Les experts ont introduit une demande brevet pour celle-ci. Dans les prochaines années, ils travailleront sur le développement d'un prototype.

"L'objectif est de commercialiser l'appareil, pour mener des études au niveau individuel sur l'exposition aux particules. Cela ne peut être que profitable à l'évaluation et la limitation des risques de santé", explique le professeur Tim Nawrot (UHasselt).