40 plaintes par jour en moyenne pour harcèlement moral dans le couple Auteur: Eric Steffens

PhotoNews
mar. 21/11/2017 - 12:01 Eric Steffens En moyenne, 40 personnes se rendent chaque jour à la police parce qu’elles sont victimes de violence psychologique dans leur couple. L'asbl flamande "Zijn - In beweging tegen geweld" (En mouvement contre la violence) lance, ce mardi, une campagne pour briser un tabou. Les personnes qui sont victimes de violence psychologique pensent souvent : "je ne suis pas battue, donc ce n’est pas grave".

L’an dernier, 17.065 personnes se sont présentées à la police pour de la violence psychologique au sein de leur couple. C’est ce qui ressort des chiffres diffusés par la police fédérale. En moyenne, cela donne 40 plaintes par jour.

"Or ce n’est que le sommet de l’iceberg", déclare Koen Dedoncker qui fait partie de l’asbl "Zijn".

"Cela prend du temps avant que les victimes fassent la démarche et se rendent à la police. Les gens sont dans le déni, ils pensent : "Je ne suis pas battu, donc il n’y a rien de mal à ça. Et comment prouver qu’il y a violence psychologique. Ce phénomène est donc largement sous-estimé".

"De nombreuses cicatrices invisibles"

Pourtant cette violence a d'énormes conséquences : "Il y a de nombreuses cicatrices que vous ne voyez pas. L’image de soi s’érode. Si on vous répète tout le temps que vous ne valez rien, que vous êtes insulté ou isolé, vous finirez par penser, vous aussi, que vous ne valez rien. Cela aura des conséquences dans votre métier et sur vos enfants…"

Afin de briser ce tabou l’asbl lance une campagne afin que les gens prennent conscience que quelque chose ne va pas dans leur couple.

Un test est disponible sur le site. Il suffit de répondre aux questions. "Lorsque les gens vont déposer plainte à la police, c’est souvent trop tard. La violence psychologique s’est infiltrée trop profondément dans la relation pour faire marche arrière" conclu Koen Dedoncker.