Les loutres sont de retour en Flandre Auteur: A. François

dim. 29/10/2017 - 13:07 A. François L’Institut de recherche sur la nature et les forêts a constaté que la loutre se reproduit à nouveau en Flandre, trente ans après sa disparition de cette Région. Il l’a annoncé à l’occasion de la toute première Journée belge des mammifères. Des lieux de nichée ont à nouveau été découverts en Flandre, alors que la loutre y avait été déclarée officiellement espèce éteinte à la fin des années 1980.

Une jeune loutre a été observée dans la partie nord de la Vallée de l’Escaut, à quelque 20 kilomètres de la Flandre zélandaise, indique une étude de l’Institut de recherche sur la nature et les forêts (INBO). La loutre avait pourtant été déclarée espèce éteinte en Flandre à la fin des années 1980. Depuis lors, elle n’avait plus été aperçue que très sporadiquement.

"La première fois que l’animal a été signalé en Flandre remonte à 2012, à Willebroek", indiquait Hendrik Moeremans de l’organisation environnementale Natuurpunt. "Nous parlons maintenant du retour officiel de la loutre, étant donné que des nichées de l’animal ont été découvertes. On sait ainsi qu’il ne s’agissait pas de loutres qui étaient de passage en Flandre, mais de mammifères qui se reproduisent ici".

C’est une bonne nouvelle. "Il s’agit d’une espère très exigeante. Son retour prouve donc que la nature s’est régénérée. Cela signifie que la qualité de l’eau s’est améliorée et qu’il y a un habitat assez grand et sain pour cette espèce".

Les loutres néerlandaises

"A une certaine époque, on a chassé les loutres et elles ont ainsi disparu de notre pays", expliquait Moeremans. "Les loutres que nous apercevons actuellement en Flandre viennent probablement d’une population issue des Pays-Bas. Dans ce pays, on se préoccupe déjà depuis plus longtemps du retour de cette espèce animale dans la nature".

Si l’on veut garantir l’avenir des loutres en Flandre, il faut adapter la nature à certains endroits. "Nous devons veiller à ce que leur habitat soit optimal. Récemment, une loutre a en effet été victime de la circulation routière à Kalmthout. Nous allons devoir contourner les dangers possibles, comme des routes très fréquentées, afin qu’ils n’entravent pas le retour des loutres".

Les loutres sont facilement effrayées. Elles vivent volontiers dans un coin de nature influencé par les marées. Loin des hommes et de la circulation routière. Il restera donc difficile d’en voir évoluer dans la nature.