"Une contre-expertise montre un dépassement du seuil de sécurité européen" Auteur: A.Fr. (avec Belga)

Belga
mar. 08/08/2017 - 16:44 A.Fr. (avec Belga) L’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) annonce ce mardi après-midi que des analyses réalisées sur des échantillons d’une des 86 entreprises bloquées dans le cadre du dossier fipronil font état d’un dépassement du seuil de sécurité européen, qui est de 0,72 mg/kg. Entretemps, le prix national de référence pour les œufs augmente de 6,25% cette semaine, suite à l’affaire de contamination d’œufs par l’insecticide. De son côté, la Commission européenne attend, pour décider de lancer éventuellement une procédure d'infraction contre la Belgique, de savoir si le pays a manqué à son obligation d'avertir le plus rapidement possible les autorités européennes.

Les résultats d’une contre-expertise, communiqués ce mardi par l’Afsca, font référence à une entreprise bloquée et échantillonnée le 18 juillet. Une première analyse révélait un taux de 0,076 mg/kg de fipronil, ce qui restait largement sous le seuil européen de sécurité. L'exploitant a cependant fait usage de son droit à la contre-expertise et une deuxième analyse a révélé cette fois un taux de 0,92 mg/kg, soit une teneur qui dépasse ce seuil de sécurité européen.

Belga

"L'Afsca et les laboratoires concernés font actuellement une recherche afin de pouvoir expliquer la différence dans ces résultats d'analyse", indique l'Agence fédérale, qui souhaite obtenir des clarifications le plus rapidement possible.

Les œufs concernés, bloqués le 18 juillet, ne devraient pas avoir atteint le consommateur, ajoute l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaine alimentaire.

Celle-ci indique avoir reçu le 2 juin dernier une première notification de la part d'une entreprise belge, qui informait l'Agence d'un problème potentiel avec le fipronil. Depuis, 86 entreprises ont été bloquées, ainsi que tous les produits qui y étaient présents, assure l'Afsca. "L'agence a également prélevé en double, conformément à la réglementation, les échantillons d'œufs afin de confirmer ou infirmer la contamination de l'exploitation."

La Commission européenne pas mise au courant avant le 20 juillet

Plus tôt dans la journée, ce mardi, une porte-parole de la Commission européenne avait indiqué que la Belgique n'a pas informé l’exécutif européen d'un problème potentiel de contamination d'œufs par l'insecticide fipronil avant le 20 juillet. Pour décider de lancer éventuellement une procédure d'infraction contre la Belgique, la Commission attend maintenant de savoir si le pays a manqué à son obligation d'avertir le plus rapidement possible les autorités européennes.

Belga

"Une enquête est en cours pour établir quand précisément les autorités belges ont été mises au courant" de ce problème de contamination d'œufs par le fipronil, a indiqué Mina Andreeva lors du point presse quotidien. La Commission européenne n'a pris conscience du problème de contamination des œufs par du fipronil que lorsque les autorités belges l'ont alertée via le système d'alerte rapide pour les denrées alimentaires. "Aucune information sur cet incident de contamination n'a été communiqué à la Commission via un réseau technique ou tout autre canal avant le 20 juillet", a précisé Mina Andreeva.

Le commissaire européen à la Sécurité alimentaire, Vytenis Andriukaitis (photo), a déjà pris contact avec les ministres allemand et néerlandais de l'Agriculture et devait prendre contact, mardi dans l'après-midi, avec leur homologue belge, Denis Ducarme. Celui-ci devait encore avoir une conversation téléphonique avec son homologue allemand dans le courant de la journée de mardi. Les deux pays ont décidé de désigner deux officiers de liaison. Ce sera cependant à l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire de déterminer leurs modalités de travail.

Le ministre allemand de l'Agriculture, Christian Schmidt, souhaite en tout cas que le sujet des œufs contaminés, et du délai entre l'identification du problème et son signalement, soit abordé au niveau européen. La prochaine réunion - informelle - des ministres européens de l'Agriculture se tiendra du 3 au 5 septembre à Tallinn, la capitale de l'Estonie.

Le prix des œufs augmente

Belga

Le prix national de référence pour les œufs, fixé chaque semaine, est en hausse de 6,25% cette semaine, a annoncé ce mardi le président de la commission chargée d'établir ce prix à la criée de Kruishoutem (Flandre occidentale).

Pour les œufs de poules élevées au sol - les plus courants dans les rayons des supermarchés belges - la hausse atteint les 40 centimes, à 6,66 euros pour 100 œufs.

La commission chargée de définir ce prix de référence réunit à la fois des producteurs et des négociants. La réunion de cette semaine était particulièrement suivie, en plein scandale du fipronil. La hausse des prix reste, comme attendu, relativement contenue et répond à une hausse de la demande provenant d'Allemagne.


Déjà paru: