Une dizaine de fermiers ont bravé l'interdiction de pomper l'eau de l'Yser Auteur: Eric Steffens

Belga
lun. 19/06/2017 - 11:02 Update: lun. 19/06/2017 - 17:23 Eric Steffens En Flandre occidentale, de très nombreux fermiers ont bravé l’interdiction de pompage d’eau dans l’Yser ou dans des bras du fleuve pour arroser leurs cultures. La police a constaté au moins une trentaine d’infractions.

L’interdiction décidée jeudi dernier par le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé de pomper l’eau des nappes et des rivières dans quatre polders et dans le bassin de l’Yser, suite à la sécheresse semble ne pas avoir été respectée par les agriculteurs. C’est en tous cas ce qu’on a constaté le week-end dernier.

"Nous avons reçu de nombreux appels de la part d’agriculteurs qui respectaient l’interdiction de pompage et qui étaient choqués de voir que d’autres ne la respectaient pas. Cela a conduit à un grand mécontentement" a déclaré le chef de corps de la zone de police Polder Johan Geeraert.

La police a patrouillé le long de l’Yser et a remarqué un grande affluence du côté de Heernisse à Dixmude. De nombreux paysans étaient en train de pomper l’eau et cela provoquait même des embouteillages.

Nouvelles mesures en Flandre occidentale

De nouvelles mesures ont été décidées ce lundi en Flandre occidentale a annoncé le gouverneur Carl Decaluwé. L'interdiction de pompage d'eau décidée dans certaines zones du Westhoek a été étendue à toute la Flandre occidentale. Et puis la zone de police Polder dressera dorénavant des procès-verbaux d'infraction aux agriculteurs qui pomperont l'eau de l'Yser.

"Nous n’avons pas fait d’auditions mais bien des constatations. Il n’est pas encore certain qu’il y aura des amendes. Lundi la police consultera le procureur qui décidera ce qu’il faut faire de ces infractions et si les agriculteurs pris en flagrant délit doivent être poursuivis".

Dans la zone de police voisine de Kouter et Spoorkin la police a pris également de nombreux agriculteurs en flagrant délit et des constatations ont été faites. "Dans la plupart des communes de la région il est interdit de pomper l’eau. Cette décision émane en fait des Polders qui gère les cours d’eau. Ils suivent en fait l’avis du gouverneur et de notre côté nous appliquons cette interdiction" a déclaré Bart Halewyck (CD&V), le bourgmestre de Gistel, une commune qui est également visée par l’interdiction de pompage.

L’interdiction de pompage dans les rivières, les fleuves et la nappe aquifère concerne les polders de Bethoostersche Broecken, De Moeren, Noordwateringen et le Zuidijzerpolder. La mesure est d’application durant deux semaines. Le niveau de l’eau de l'Yser est dramatiquement bas et il y a un risque de salinisation, ce qui serait encore plus nuisible pour les cultures.