Le gouvernement flamand accélère le désamiantage d’écoles Auteur: A.Fr.

PhotoNews
sam. 13/05/2017 - 13:17 A.Fr. Les ministres flamandes de l’Enseignement, Hilde Crevits (CD&V), et de l’Environnement, Joke Schauvliege (CD&V), ont annoncé vendredi soir que leur gouvernement débloquera 7,5 millions d’euros supplémentaires pour permettre un désamiantage accéléré de bâtiments scolaires. Le magazine de reportage "Pano" (VRT) se penchera mercredi prochain sur la problématique de l’amiante présent dans des locaux scolaires en Flandre.

On estime qu’il y a actuellement en Flandre quelque 3,7 millions de tonnes de matériaux qui contiennent de l’amiante qui sont encore en circulation. Pour les bâtiments scolaires, il s’agirait d’une quantité de 15.000 tonnes du matériau dangereux pour la santé qui y serait encore présente.

Sarah Vandoorne

Le gouvernement flamand s’est engagé à libérer la Région de l’amiante d’ici 2024. Les écoles, bâtiments publics et bâtiments résidentiels, ainsi que l’agriculture et l’horticulture seront les premiers à être traités. La Société flamande de déchets OVAM mène cette grande opération de désamiantage et réalise un plan d’action pour chaque type de "cible".

Pour les bâtiments scolaires et d’enseignement, un budget supplémentaire de 7,5 millions d’euros a été débloqué, afin d’en retirer tous les matériaux qui contiennent de l’amiante. Un inventaire sera d’abord réalisé dans 300 écoles qui se sont portées volontaires.

D’après les premiers résultats, provisoires, il semblerait y avoir 20 dossiers urgents. Les écoles concernées seront traitées en premier lieu. Les résultats définitifs de l’étude d’inventaire sont attendus pour l’été. D’ici la fin de cette année, l’OVAM veut présenter un projet complet de désamiantage pour toutes les écoles concernées, en Flandre et à Bruxelles.