Cinq alternatives pour éviter la cohue du bois de Hal Auteur: Eric Steffens

Joost Van Liefferinge ???media.video.type.mz_vod???
sam. 15/04/2017 - 18:09 Eric Steffens Les jacinthes sauvages du bois de Hal (Brabant flamand) attirent chaque année de plus en plus de visiteurs. Cette année la commune met un service de navette à partir de la gare de Hal et distribue des dépliants d'orientation. Des stewards guident les visiteurs qui sont invités à ne pas quitter les sentiers. Mais des solutions alternatives existent.

Les jacinthes sauvages sont actuellement en fleur. Ces fleurs forment un tapis somptueux bleu-violet. Les promeneurs venus de très loin se bousculent pour admirer ce spectacle magique. Avec une superficie de 552 hectares, la réputation du bois de Hal (Hallerbos) n’a fait qu’augmenter grâce à internet et aux réseaux sociaux. Mais d’autres bois offrent également le même spectacle et sont moins fréquentés.

Le tapis de jacinthes restera visible jusqu'à la mi-mai.

Le Kluisbos

Natuur en bos

Le Kluisbos a une superficie de 300 hectares et se situe près du Mont de l’Enclus (Kluisbergen) dans les Ardennes flamandes. Ce bois qui dispose d’une faune variée se situe tout près de la frontière linguistique entre la Flandre orientale et le Hainaut. De nombreuses promenades sont aussi proposées au public depuis le domaine récréatif.

Le Kemmelbos

Heuvelland

Le Kemmelbos se trouve sur le Mont Kemmel (Kemmelberg) c’est le point culminant de la province de Flandre occidentale. Son altitude est de 156 mètres. Le bois se trouve sur le flanc du Muziekberg, une colline de 150 mètres qui fait partie d’une chaîne de collines qui vont du Nord de la France jusqu’à Diest.

Le Muziekbos

Chrisvl

Le Muziekbos est situé près de Renaix (Flandre orientale) dans les Ardennes flamandes. Le bois se trouve sur le flanc du Muziekberg, une colline de 150 mètres qui fait partie d’une chaîne de collines qui vont du Nord de la France jusqu’à Diest.

Le Brakelbos

Toerisme Vlaanderen

Un peu plus loin, toujours dans les Ardennes flamandes près de la frontière linguistique également, on trouve le Brakelbos (Flandre orientale). C’est un bois de hêtres de 52 hectares parsemés au printemps de jacinthes sauvages.

Le Bois de Ghlin et le Bois de Silly

Ines Saraiva

Enfin en Wallonie, on trouve également plusieurs bois où l’on peut admirer les jacinthes sauvages au printemps. Citons par exemple le Bois de Ghlin près de Mons (Hainaut) ou le Bois de Silly (Hainaut) entre Ath et Enghien.