Présidence du Parlement européen : Verhofstadt retire sa candidature Auteur: A.Fr. (avec Belga)

Belga
mar. 17/01/2017 - 10:34 A.Fr. (avec Belga) Le candidat de l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe, le président du groupe parlementaire ALDE Guy Verhofstadt (photo), s’est retiré de la course à la présidence du Parlement européen. C’est ce qu’a annoncé ce mardi matin le président sortant de l’hémicycle, Martin Schulz. Les libéraux ont en effet conclu un accord avec le groupe du Parti populaire européen (PPE) pour soutenir le candidat chrétien-démocrate Antonio Tajani.

Cet accord constitue la "première étape de la mise en place d'une coalition pro-européenne destinée à renforcer et réformer notre Union. C'est absolument nécessaire. Avec Trump, avec Poutine, et avec les nombreux autres défis auxquels l'Europe est confrontée, il est primordial que nous coopérions pour réformer l'Union européenne", a indiqué GuyVerhofstadt dans une lettre adressée aux membres de son groupe. "Ce projet de coalition est ouvert à tous les groupes pro-européens", a-t-il ajouté.

Belga

Les eurodéputés de l'ALDE devraient désormais soutenir le candidat du PPE, l'Italien Antonio Tajani, dans la course à la présidence. Les chances de Tajani (photo), qui dispose déjà du groupe comptant le plus de membres (217 sur 751), augmenterait considérablement avec un soutien des 68 députés de l'ALDE.

Le socialiste Marc Tarabella (S&D) a critiqué avec virulence sur Twitter l'accord conclu entre les libéraux et le PPE: "En une semaine, passer d'un arrangement avec Beppe Grillo à un autre avec Tajani: du grand écart politique au claquage éthique!".

D'après certaines sources, le groupe des conservateurs et réformistes européens pourrait également être concerné par l'accord conclu entre le PPE et l'ALDE. La candidate de l'ECR, la Belge Helga Stevens (N-VA), a cependant affirmé ne pas être au courant et précisé qu'elle restait candidate à la présidence du Parlement.


Déjà paru: