Des mails falsifiés ont-ils été transmis au SP.A pour le discréditer ? Auteur: Eric Steffens

concertphotographers.be
lun. 04/06/2018 - 12:48 Eric Steffens Le président de SP.A, John Crombez, admet avoir diffusé un peu trop rapidement des mails concernant le dossier de renouvellement des F-16, mails qui avaient sans doute été falsifiés. Toujours est-il que le socialiste flamand a conservé la confiance du bureau de son parti. C’est ce qu'ont déclaré ce lundi plusieurs participants. Les socialistes flamands s’interrogent à présent sur l’origine de ces e-mails falsifiés. "Dans une démocratie, on ne s'attend pas à de telles choses" a-t-on déclaré.

John Crombez a expliqué au bureau de son parti les raisons qui l'ont ainsi poussé à réclamer la démission du ministre en affirmant qu'il avait menti au parlement.

De gros doutes sont apparus en fin de semaine dernière quant à l'authenticité des mails relatifs au dossier du remplacement des F-16 rendus public mercredi par le SP.A.

John Crombez lui-même avait reconnu samedi dans les journaux 'De Standaard" et 'De Morgen' qu'il n'était "pas tout à fait" sûr de l'authenticité de deux des neuf courriels que le parti a diffusés. Ce qui a nuit à sa crédibilité et à celle de sa formation politique.

Devant le bureau de cette dernière, il a affirmé avoir été "trop énergique". Le bureau lui a toutefois renouvelé sa confiance.

"C'était peut-être un peu imprudent. Mais sur le fonds, cela ne change rien. Que l'on nous donne une réponse aux sept premiers mails", a déclaré Bert Anciaux (SP.A). Le sénateur socialiste insiste sur le fait que "l’on peut vraiment croire John Crombez".

"Tous ces autres e-mails prouvent que John Crombez avait raison. Je ne prendrais pas cela trop au sérieux sauf si l’on veut savoir qui veut faire du tort au SP.A.

En effet, le SP.A se concentre à présent sur la question de savoir qui a bien pu envoyer ces courriels apparemment falsifiés. "Je ne sais pas qui cela peut être", ajoute Anciaux.

"Des tentatives ont été faites pour porter atteinte à notre crédibilité. Apparemment, le parti est très proche d'un dossier sensible pour beaucoup de gens. C'est la raison pour laquelle tous les trucs sont bons pour nous discréditer. Crombez est tombé dans un piège........ Dans une démocratie, on ne s'attend pas à ce que de tels tours soient joués".

De son côté, la députée Karin Temmerman s’en prend également à l'expéditeur des mails falsifiés. "Le fait que de faux courriels soient diffusés est inacceptable. Beaucoup de choses malheureuses se sont déjà produites au sein de notre parti. Il est clair qu'il y a un désir de nous attaquer de tous les côtés, mais nous ne nous laisserons pas faire".