Daniel Bacquelaine dénonce une grève politique Auteur: Eric Steffens

Belga
mar. 27/02/2018 - 12:05 Eric Steffens Le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine (MR) dénonce une grève politique menée par le seul syndicat socialiste contre le gouvernement actuel. Il regrette surtout que cette grève se déroule aujourd'hui, alors que la concertation sociale doit encore avoir lieu.

Selon Daniel Bacquelaine, "c’est une grève de nature politique et le syndicat socialiste est complètement à la dérive et isolé dans cette grève".

"Comment expliquez-vous autrement qu'un syndicat prenne des mesures contre l'octroi de nouveaux droits pour les travailleurs, parce que c'est de cela qu'il s'agit dans ce dossier ?" se demande le ministre des Pensions.

Le syndicat socialiste dénonce le flou qui règne autour des catégories professionnelles entrant en ligne de compte pour la reconnaissance de la pénibilité dans le calcul de la pension.

Le ministre répond à cela qu’au contraire sa réforme est juste et vise à éliminer un certain nombre de discriminations.

"Bien sûr, il faudra travailler un peu plus longtemps pour garantir le système des pensions mais j’ai toujours dit que ceux qui travaillent dans des conditions pénibles doivent bénéficier de conditions particulières or ce n’est le cas aujourd’hui que pour les fonctionnaires (militaires, policiers, magistrats, enseignants, etc.) et pas pour tous les travailleurs salariés ni pour les indépendants".

"Je veux donc changer un système qui date du 19ème siècle. Je veux le remplacer par des régimes spéciaux pour tous les travailleurs qui exercent une profession pénible". 


Lire également: