Interdiction de fumer à l'école et obligation de stériliser les chats Auteur: E.S. avec Belga

VRT
sam. 23/12/2017 - 12:27 E.S. avec Belga Dès la prochaine rentrée scolaire, il sera interdit de fumer dans les enceintes scolaires sept jours sur sept et 24 heures sur 24, a annoncé samedi le gouvernement flamand, parmi diverses mesures décidées lors d'un super conseil des ministres qui a duré une bonne partie de la nuit de vendredi à samedi. Une autre mesure prise est l'obligation de faire stériliser son chat.

Actuellement, l'interdiction de fumer vaut déjà pour l'ensemble des locaux scolaires et les activités extra-muros. Pour les lieux ouverts comme la cour de récréation, l'interdiction vaut pendant les jours de semaine de 6h30 à 18h30.

"Une interdiction totale de fumer renforcera la fonction d'exemple de l'école", selon la ministre flamande de l'Education, Hilde Crevits (CD&V).

En Communauté française, il est interdit de fumer dans les locaux fréquentés par des élèves, que ceux-ci y soient présents ou non, ainsi que dans tous les lieux ouverts qui dépendent de l'établissement scolaire (comme la cour de récréation), qu'ils soient situés dans ou en dehors de son enceinte.

Stérilisation obligatoire des chats

Tous les chats nés après le 1er septembre 2014 doivent être stérilisés ou castrés. Les propriétaires auront jusqu'au 1er janvier 2020 pour se conformer à la réglementation plus stricte sur la stérilisation des chats. Cette décision a été prise par le gouvernement flamand lors du dernier conseil superministériel sur proposition du ministre flamand de la protection des animaux Ben Weyts (N-VA).

Les règles modifiées stipulent notamment que les chatons nouveau-nés doivent être stérilisés ou castrés avant l'âge de 5 mois. Pour la commercialisation, la responsabilité en incombe au producteur.

Ceux qui veulent élever des chats à l'avenir devront faire une demande de reconnaissance en tant qu'éleveurs amateurs. En outre, les villes et communes flamandes devront élaborer un plan pour s'attaquer au problème des chats errants.

"Nous voulons contrôler la population de chats, dans l'intérêt des animaux eux-mêmes", a déclaré Ben Weyts. "Trop de chats naissent actuellement et beaucoup trop d'animaux finissent dans la rue ou à l'asile".

Les règles en vigueur dans ce domaine stipulent que toute personne vendant ou donnant un chat doit d'abord faire stériliser ou castrer l'animal.