Le rassemblement Dewinter-Wilders interdit à Molenbeek et à Bruxelles Auteur: E.S. avec Belga

jeu. 02/11/2017 - 11:54 Update: jeu. 02/11/2017 - 15:54 E.S. avec Belga La bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans (MR), a pris jeudi une ordonnance de police interdisant demain/vendredi le rassemblement annoncé par les élus d'extrême droite flamand et néerlandais Filip Dewinter et Geert Wilders. Filip Dewinter a qualifié cette décision de stupide et a annoncé qu'il se rendrait malgrè tout à Molenbeek.
Belga

Les deux élus avaient annoncé vouloir organiser un rassemblement qu'ils avaient baptisé "safari de l'islam", vendredi 3 novembre.

Le député d'extrême droite néerlandais et chef du Parti de la liberté (PVV) Geert Wilders aurait demandé de faire cette visite, pour voir de ses propres yeux la situation à Bruxelles qualifiée d’"épicentre du djihadisme en Europe".

"Tout rassemblement de personnes dans le cadre de cette démarche, participants, organisateurs ou opposants, est interdit sur le territoire de la commune de Molenbeek-St-Jean", énonce l'ordonnance de la bourgmestre, Françoise Schepmans (petite photo).

Dewinter annonce qu'il maintient sa visite

Le député Vlaams Belang Filip Dewinter a indiqué jeudi qu'il maintenait sa visite vendredi dans les rues de Molenbeek, avec son collègue néerlandais Geert Wilders (PVV), en dépit de l'ordonnance de police prise jeudi par la bourgmestre Françoise Schepmans.

Les deux élus d'extrême droite entendent organiser vendredi à 12h30 une conférence de presse dans le bâtiment de la Chambre à Bruxelles, d'où ils comptent partir à pied à 14h00 jusqu'à Molenbeek.

Geert Wilders sera lui escorté par la police fédérale qui ne voit pas de conflit d'intérêt avec la décision de la zone de police locale Bruxelles-Ouest. "Il y a suffisamment de concertation entre les deux", assure-t-elle.

Les deux élus d'extrême droite entendent organiser un "safari de l'islam" à Molenbeek, une commune qui compte un nombre important de citoyens de confession ou de culture musulmane, et qui s'est retrouvée sous le feu des projecteurs ces dernières années alors que certains éléments radicalisés y ont co-organisé les attentats de Paris et Bruxelles.

De nombreuses personnalités ont condamné l'amalgame réalisé par l'extrême droite et la bourgmestre Françoise Schepmans (MR) a décidé d'interdire l'événement.

La Ville de Bruxelles interdit à son tour tout rassemblement

Belga

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close (PS), a pris une ordonnance de police interdisant sur son territoire tout rassemblement de personnes dans le cadre d'un "safari de l'islam" que comptent organiser vendredi les élus d'extrême droite flamand et néerlandais Filip Dewinter et Geert Wilders à Molenbeek.

"Nous ne souhaitons pas que monsieur Wilders exporte de son message de haine raciste sur le territoire bruxellois", a indique jeudi le cabinet de Philippe Close.