Une école palestinienne rebaptisée du nom d’une terroriste : la Belgique suspend son aide Auteur: Eric Steffens avec Belga

mar. 10/10/2017 - 11:27 Eric Steffens avec Belga La Belgique a décidé de suspendre toute aide financière pour la construction d’écoles dans les territoires palestiniens après qu’une petite école pour filles financée par la coopération belge ait été rebaptisée du nom d’une terroriste.

L'école a été construite en 2013 avec des fonds versés par la coopération belge à Beit Awwa sur la rive ouest du Jourdain, dans le sud de la Cisjordanie. Lors de son inauguration l’école primaire portait le nom de "Beit Awwa Basic Girls School" mais depuis, elle a été rebaptisée "Dalal Mughrabi Elementary School" sans que les autorités belges en soient averties.

Dala Al-Mughrabi était une militante palestinienne impliquée en 1978 dans un attentat sanglant près de Tel Aviv.

Ce changement de nom passe mal en Belgique. "Le gouvernement condamne sans équivoque tout hommage (aux auteurs) d'attaques terroristes", rappellent les cabinets des ministres Didier Reynders (MR) et Alexander De Croo (Open VLD). Les Affaires étrangères ont pris contact avec l'Autorité palestinienne et attendent "une réaction formelle". Des projets pour un total de 3,3 millions d'euros ont entre-temps été suspendus.

Le 11 mars 1978, Mughrabi et plusieurs autres terroristes du Fatah avaient débarqué sur une plage située à proximité de Tel Aviv, détourné un bus sur la route côtière d’Israël et assassiné 38 civils, dont 13 enfants. Plus de 70 personnes avaient été blessées.
Dala Al-Mughrabi avait été abattue et est aujourd'hui considérée par de nombreux Palestiniens comme une martyr.