Les Verts demandent au gouvernement Michel de dire la vérité Auteur: E.S. avec Belga

mer. 06/09/2017 - 14:54 E.S. avec Belga Les écologistes ont exhorté mercredi le premier ministre, Charles Michel, à faire la transparence sur l'accord conclu avant les vacances. Sur la foi de documents internes au gouvernement qu'ils ont communiqués lors d'une conférence de presse, ils réclament des explications sur une série de mesures, principalement dans le domaine social qui risque de subir de lourdes économies.

Depuis quelques jours, une polémique agite le monde politique sur les droits à la pension des chômeurs et des prépensionnés.

La réforme des périodes assimilées en vue de donner plus de poids aux périodes de travail qu'aux périodes d'inactivité doit rapporter 20 millions d'euros mais d'une notification du gouvernement à l'autre, l'on semble vouloir cacher l'effet précis de la mesure sur les prépensionnés et chômeurs de plus de 50 ans.

Face à l'imbroglio, Ecolo et Groen demandent le retrait immédiat de la mesure.

Les questions ne s'arrêtent pourtant pas là, soulignent Ecolo et Groen. D'autres mesures en pension seront annoncées pour rapporter 52 millions en 2018 et 253 millions en 2019 mais elles demeurent mystérieuses. Il en va de même dans le domaine de l'emploi et des affaires sociales où respectivement 90 millions et 64 millions d'économies sont prévus l'an prochain, sans guère de précision.

Quelque 500 millions d'euros devront être trouvés dans les matières sociales, au bas mot, voire 800 millions sans compter des initiatives nouvelles qui ne sont pas financées.

Les écologistes s'interrogent par ailleurs sur l'hypothèse de croissance d'1,8% retenue pour confectionner le budget de l'an prochain, qui n'est prévue par aucune institution.

La présentation de l'accord à la fin juillet était pour le moins lacunaire, fustigent les Verts.

"Nous sommes face à un conseil des ministres qui n'a pas dit la vérité. Le premier ministre doit cesser son show et nous dire clairement quel est le contenu de son accord", a souligné le chef de groupe, Jean-Marc Nollet.

La politique menée par le gouvernement s'apparente à du laxisme budgétaire, version gauche "vieille école", alliée à des mesures d'économie typiquement conservatrices, fustigent les Verts. "Un mélange de Guy Mathot et de Margaret Thatcher", selon le député Kristof Calvo.

Les Verts demandent la publication des documents officiels du gouvernement, y compris les tableaux budgétaires et l'audition dans un bref délai du ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine, en commission.