Les empreintes digitales sur les nouvelles cartes d’identité Auteur: A.Fr.

Belga
dim. 14/05/2017 - 12:27 A.Fr. En faisant enregistrer d’ici peu les empreintes digitales sur la puce électronique des nouvelles cartes d’identité, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) veut combattre la fraude avec ces pièces d’identité. Ce projet s’inscrit dans une série de mesures que le conseil des ministres extraordinaire, portant sur la sécurité et la justice, discute ce dimanche au château de Val Duchesse à Bruxelles.

Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon propose déjà de longue date la carte d’identité biométrique. Celle-ci comprend, enregistrées sur sa puce électronique, les empreintes digitales et l’image faciale numérisée du propriétaire de la carte. Ce projet avait cependant soulevé des réticences, surtout de la part des libéraux d’Open VLD. Mais les libéraux flamands ont abandonné cette semaine leur résistance.

Jan Jambon (photo) espère que cette mesure simplifiera la lutte contre la fraude avec des cartes d’identité. "La fraude d’identité se produit très souvent. Avec les empreintes digitales et la reconnaissance du visage, on peut voir si la personne en possession du document d’identité est effectivement celle mentionnée sur la carte. J’espère que nous pourrons nous mettre d’accord aujourd’hui sur ce sujet", indiquait le ministre à la VRT.

Pour l’instant il n’est cependant encore question que des empreintes digitales sur les cartes d’identité. Le système sera introduit progressivement, au fur et à mesure que les cartes doivent être renouvelées. Le projet du ministre de l’Intérieur de créer une banque de données reprenant toutes les empreintes digitales des citoyens ne verra par contre pas le jour.

Capacité accrue dans les centres fermés

VRT

Le Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Theo Francken (photo), propose pour sa part la création de quelque 600 places supplémentaires dans des centres fermés. Selon lui, cela permettrait d’expulser plus facilement du pays les personnes sans papier. « Il y a encore beaucoup de marge pour créer une capacité accrue dans les centres fermés », précisait Theo Francken.

Les membres du gouvernement fédéral sont réunis ce dimanche pour le premier de trois conseils des ministres extraordinaires thématiques, comme l’avait annoncé après les vacances de Pâques le Premier ministre Charles Michel (MR). Les thèmes abordés ce dimanche sont la justice et la sécurité.

Les deux autres conseils des ministres extraordinaires porteront sur l’économie et le travail, puis sur les affaires sociales et la lutte contre la pauvreté.


Déjà paru: