Accord historique autour de la liaison Oosterweel à Anvers Auteur: Eric Steffens avec Belga

mer. 15/03/2017 - 13:05 Eric Steffens avec Belga Le gouvernement flamand et les comités d’action des riverains ont finalement conclu un accord autour de la liaison Oosterweel, le projet qui doit boucler le ring périphérique anversois. Le premier coup de pelle de la future liaison sera déjà donné en automne prochain. "Après 20 ans de palabres nous allons enfin investir" a déclaré ce mercredi le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA).

C’est un ministre-président flamand visiblement ravi qui a ouvert la conférence de presse ce midi. "La nuit dernière un accord est enfin intervenu entre le gouvernement flamand et les comités d’action après plus de 20 ans de palabres", a déclaré Geert Bourgeois. "Ensemble nous avons fait un pas historique en avant dans un dossier extrêmement important" a-t-il ajouté.

Les parties en présence ne veulent pas qualifier l’accord de compromis mais d’alliance pour le futur. "Cela n’a rien à voir avec des compromis, mais bien avec des étapes claires et logiques pour améliorer la mobilité et la qualité de la vie. Chacun assume ses responsabilités. Les agendas sont reliés les uns aux autres" a ajouté Geert Bourgeois.

Le projet prévoit notamment de couvrir une partie du ring d'une zone verte, pour 1,25 milliard d'euros dans un premier temps.
Cet accord permet de suspendre plusieurs procédures (Conseil d'État, consultation populaire) que les associations de riverains avaient menacé d'intenter si elles n'étaient pas entendues.
Au final, les parties prenantes se sont accordées sur une idée lancée le mois dernier à peine, celle d'un "tracé portuaire radical" qui délestera le ring du trafic de transit.

A l'est d'Anvers, une jonction reliera l'E313 à l'E19. Ce tracé autoroutier sera prolongé au nord-ouest par le renforcement du contournement nord, entre l'E34 et l'A12, grâce notamment à un nouveau tunnel.

Le bouclage du ring (la liaison "Oosterweel" proprement dite) sera ainsi cantonné au trafic local, selon une formule "light" qui fera la part belle aux modes de transport alternatifs (vélo, transports en commun).

Originalité du projet, la partie sud du ring sera couverte d'une zone verte. Un budget de 1,25 milliard d'euros sera constitué pour la première partie des travaux. La Ville et le Port d'Anvers se sont engagés pour 250 millions d'euros. Un concours d'architecture permettra de déterminer quelle partie sera couverte en premier lieu.

Les associations de riverains se sont réjouies de l'accord. "Je trouve cela très fort", a commenté Manu Claeys pour stRaten-generaal. "C'est de l'argent qui va à Anvers, et donc à toute la Flandre, parce que les opportunités d'Anvers peuvent être considérées comme des opportunités pour la Flandre", a-t-il commenté.

Tous les obstacles juridiques ne sont pas levés pour autant. Des particuliers non affiliés aux groupements de riverains ont maintenu leurs menaces de recours au Conseil d'État, afin de négocier encore avec le gouvernement flamand.

Le ministre de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) estime qu'un accord serait possible dans les prochaines semaines. Une jonction autoroutière envisagée au sud d'Anvers entre l'E19 et l'E34 reste par ailleurs encore dans les limbes.

 

 

 

Belga