"Les rémunérations privées ne doivent pas être rendues publiques" Auteur: Eric Steffens

mar. 14/02/2017 - 12:05 Eric Steffens D’après le président de la Chambre Siegfried Bracke (N-VA), les rémunérations qu’il perçoit comme membre du conseil consultatif du groupe de télécommunication Telenet relèvent de sa vie privée. Cela n’a rien à voir, selon lui, avec les hommes politiques qui détiennent des mandats et perçoivent des rémunérations d’intercommunales ou d’entreprises similaires. Le président du SP.A John Crombez ne partage pas cet opinion.

Interrogé lundi soir, dans l’émission Terzake (VRT) sur le scandale autour du holding Publipart, Siegfried Bracke a estimé que Tom Balthazar (SP.A) avait démissionné de ses fonctions d’échevins, avant même que l’opposition ne le réclame.

Le président de la chambre, qui est aussi chef de file de la N-VA à Gand, a démenti avoir épargné l’Open VLD de ses critiques en espérant pouvoir former à l’avenir une coalition avec les libéraux. Siegfried Bracke a démenti toutes prises de contacts avec l’Open VLD.

Siegfried Bracke qui à côté de ses fonctions de président de la Chambre et chef de file N-VA à Gand est aussi membre du conseil consultatif de Telenet n’a pas voulu révéler le montant de ses rémunérations auprès de cette entreprise.

"J’estime qu’il faut faire la différence entre les rémunérations privées et les rémunérations provenant d’entreprises publiques" a-t-il déclaré.

A la question de savoir pourquoi quelqu’un comme le président de la Chambre qui gagne déjà 16.000 euros nets par mois, doit-il encore percevoir des rémunérations supplémentaires via une entreprise privée, Siegfried Bracke a estimé qu’"il n’était pas opportun de le qualifier de profiteur. Cela ne fonctionne pas comme ça" a-t-il confié.

Perte de confiance de la population

VRT

"Le monde politique dans son ensemble a largement perdu la confiance de la population dans ce pays et tous les partis vont devoir se battre pour regagner cette confiance" a estimé de son côté le président du SP.A John Crombez.

Que l’homme politique le mieux payé du pays (NDLR le président de la Chambre Siegfried Bracke) perçoive des revenus supplémentaires chez Telenet ne pose pas un problème à John Crombez. Mais le président des socialistes flamands n’accepte pas que Siegfried Bracke soit le premier à accuser les autres hommes politiques, tout en refusant de parler de ses propres rémunérations.

Publier les indemnités des administrateurs dans les sociétés à majorité publique

Belga

Le ministre de l'Economie, Kris Peeters (CD&V), propose d'imposer la publication de la rémunération des administrateurs dans les sociétés où les pouvoirs publics détiennent une participation majoritaire. Cette publication serait incluse dans le rapport annuel.

Après Publifin en Wallonie, l'affaire Publipart éclabousse une partie du monde politique flamand. Il est là aussi question des rémunérations d'administrateurs d'une société anonyme dérivée d'une intercommunale.

"Je plaide pour la transparence totale. Nous devons régler cela le plus rapidement possible", a expliqué mardi M. Peeters en marge d'une séance au parlement.

Le ministre souhaite amender l'article 100 du Code des sociétés qui prévoit le dépôt d'une série de documents lorsqu'une société a clôturé ses comptes annuels. Un rapport doit être rédigé à destination des actionnaires et publié auprès de la Centrale des bilans de la Banque nationale. Il pourrait, selon Kris Peeters, mentionner les indemnités versées au cours de l'exercice écoulé aux administrateurs lorsqu'il s'agit d'une société aux capitaux majoritairement publics.