"Au lieu de se plaindre de Trump, les Belges feraient mieux de faire des affaires avec lui" Auteur: Eric Steffens

VRT
dim. 12/02/2017 - 16:15 Eric Steffens Howard Gutman qui a été longtemps ambassadeur des Etats-Unis à Bruxelles, plaide pour une approche pragmatique avec le nouveau président américain Donald Trump. "Trump n’est pas le président des principes, mais celui des affaires. Il faut donc faire des affaires avec lui" a-t-il déclaré lors de l'émission "De zevende dag" (VRT).

Howard Gutman, un fidèle de Barak Obama, a été ambassadeur des Etats-Unis de 2009 à 2013, en poste à Bruxelles. Il passe encore une semaine par mois dans notre pays, le reste du temps, il réside aux Etats-Unis.

Même s’il comprend l’indignation contre le décret de Trump interdisant l’entrée du territoire des Etats-Unis aux ressortissants de sept pays musulmans, Howard Gutman y voit une situation win-win pour tout le monde. D’une part pour les migrants, puisqu’un juge a décidé que ce décret violait la constitution. Et de l’autre part pour Trump lui-même puisque ses électeurs apprécient son combat.  "Trump a gagné politiquement et les migrants sur le plan juridique".

"La Belgique est après le Japon, le pays le plus apte à reconstruire l’infrastructure américaine"

Donald Trump a aussi fait des déclarations controversées sur l’Union européenne. Comment doivent réagir l’Europe et la Belgique ? "

Ils peuvent réagir de manière indignée mais cela ne mènera à rien", a déclaré Gutman qui estime que la Belgique ferait mieux de suivre l’exemple du Premier ministre du Japon, Shinzō Aben, qui a parlé d’abord de commerce avec Trump.

"Savez-vous quel est le pays, après le Japon qui est le apte à reconstruire les infrastructures des Etats-Unis et ainsi engranger des milliards de dollars ? La Belgique. Toutes les entreprises belges de construction et de dragage travaillent mieux que les entreprises américaines. Au lieu de se plaindre de Trump, le Premier ministre Charles Michel et le ministre Kris Peeters feraient mieux de sauter dans un avion et aller faire des affaires avec lui".

Pour Gutman, c’est clair, Trump est mauvais pour la Belgique si l’on croit en certaines valeurs. Mais il est en place. Il n’est pas le président des principes mais celui des affaires. Il faut donc faire des affaires avec lui."