Les partis pourront dépenser plus de 54 millions pour les élections Auteur: Eric Steffens

Belga
lun. 17/03/2014 - 15:57 Eric Steffens En Belgique, les partis politiques ne peuvent pas dépenser sans compter pour leur campagne électorale. Ce montant est plafonné. En vue du 25 mai, chaque parti pourra dépenser au total un forfait d’un million d’euros, s’il se présente aux trois scrutins, à savoir, à la région, au fédéral et aux élections européennes. Par ailleurs, chaque candidat pourra dépenser un montant déterminé en fonction du résultat obtenu au scrutin précédent.

Les candidats placés en tête de liste ont droit à 8.700 euros, majorés de 0,035 euro par électeur inscrit dans la circonscription (0,0175 euro pour le parlement européen).

Chaque liste a droit à autant de "candidats en tête de liste" qu’elle n’a d’élus sortants + 1. Les autres candidats doivent se contenter de 5.000 euros (2.500 pour les suppléants).

Donc plus un parti possède de candidats "en tête de liste", plus il pourra dépenser pour sa campagne.

En résumé: le montant total qu'un parti peut dépenser est la somme du montant fixé pour le parti, le montant maximum pour les candidats "placés en tête de liste" et le montant maximum pour les autres candidats.

Conséquence : les partis qui ont obtenus le plus de sièges lors des élections de 2009 et 2010 pourront dépenser le plus pour leur campagne.

Les professeurs Bart Maddens et Jef Smulders de la KUL ont estimé qu’au total 5.346 candidats se présenteront sur toutes les listes le 25 mai prochain. Parmi ceux-ci 712 seront en tête de liste.

Ainsi tous les partis ensemble pourront dépenser pour cette campagne électorale un montant de 55.741.877 euros.

Selon eux, le CD&V disposera de la plus grande latitude financière avec 5.352.518 euros, suivi par la N-VA avec 5.063.827 euros. Et la plupart des partis flamands les suivent. Logique: il y a plus d’élus et plus d’électeurs en Flandre. Le multiplicateur pour les "têtes de liste" joue donc à plein.

Les partis dépenseront-ils autant ?

La réponse est non. Lors des élections fédérales de 2010, tous les partis flamands ont dépensé ensemble 13.757.522 euros pour leur campagne électorale. Cela équivalant à 66,9% du montant maximum autorisé.

Les trois grands partis traditionnels ont cependant dépensé un peu plus que la moyenne : l’Open VLD 89,1% du montant autorisé, le CD&V 83,2% et le SP.A 75,7%.