Une corne à poudre volée au MAS

Bart Huysmans
ven. 27/05/2011 - 12:42 Update: ven. 27/05/2011 - 14:58 Pas plus de deux semaines après son ouverture au public, le nouveau Musée d’Anvers amarré le long de l’Escaut et consacré à l’histoire de la métropole et de ses relations avec le reste du monde a été victime d’un vol. L’objet dérobé (photo principale) est une corne servant à contenir de la poudre de fusil et datant du 16e siècle. Sa valeur est estimée à 5.000 euros. La surveillance au MAS sera renforcée, alors qu'une caméra de surveillance a permis de démasquer le voleur.

Le vol de l’objet historique a été constaté jeudi après-midi par un gardien des collections du MAS. La corne à poudre décorée de scènes de guerre, taillée dans de la corne et travaillée d’argent, de métal et d’or, appartient à la collection du Musée anversois Vleeshuis et pendait sur un mur, à côté d’une série d’armes.

Belga

Sa valeur est estimée à 5.000 euros. Le vol a été signalé à Interpol, ce qui devrait - selon l’échevin de la Culture d’Anvers - exclure que la corne à poudre ne soit vendue sur le marché de l’art officiel.

Après que le vol ait été découvert, des contrôles plus stricts des sacs des visiteurs ont été effectués et le bâtiment du MAS (photo) a été fouillé. Mais la corne à poudre n’a pas été retrouvée. Une caméra de surveillance filmait à proximité de l’endroit où l’objet historique était pendu. Ses images ont été analysées ce vendredi et ont permis d'acquérir une image claire de l'auteur du vol. "La police va maintenant faire son travail", indiquait Carl Depauw, directeur du MAS.

« Nous allons effectuer des contrôles renforcés », a déclaré l’échevin de la Culture Philip Heylen (CD&V). La surveillance des salles sera accrue et des caméras supplémentaires seront placées dans le musée, comme cela avait été prévu de longue date. Depuis son ouverture le 13 mai, le MAS a déjà accueilli 10.000 visiteurs.