Visite officielle du couple royal à Rome Auteur: Eric Steffens avec Belga

Belga
mer. 19/02/2014 - 17:53 Eric Steffens avec Belga Philippe et Mathilde ont effectué mercredi matin leur première visite officielle en Italie, ultime étape d'une tournée des pays fondateurs de l'Union européenne entreprise à la fin de l'an dernier, avant d'envisager des destinations plus lointaines, comme l'Espagne et les pays scandinaves, puis des horizons éloignés.

Le roi Philippe et la reine Mathilde, accompagnés par le Premier ministre Elio Di Rupo et le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, sont arrivés en fin de matinée à l'aéroport militaire de Rome-Ciampino pour une visite d'une journée, qui intervient après des passages par La Haye, Luxembourg, Paris et Berlin.

Ils se sont rendus immédiatement au Quirinal, la résidence de fonction du chef de l'Etat italien, où ils ont été accueillis avec les honneurs militaires par le président Giorgio Napolitano pour un lunch.

Belga

Didier Reynders a souligné à son arrivée au palais présidentiel l'importance que revêt l'Italie pour la Belgique, notamment en raison des liens historiques qui unissent les deux pays. Elio Di Rupo est lui-même d'origine italienne, tout comme la mère du roi Philippe, la reine Paola.

Le chef de la diplomatie a aussi souligné que cette visite intervenait à un moment clé de la vie politique italienne - le Premier ministre désigné, Matteo Renzi, doit présenter samedi sa nouvelle équipe gouvernementale, avec un vote d'investiture prévu lundi prochain.

La visite en Italie, cinquième des six fondateurs (avec la Belgique) de l'UE à accueillir le couple royal, a en effet été maintenue en dépit de la situation politique particulière que traverse la péninsule.
Matteo Renzi, qui préside le Parti démocrate (PD, centre-gauche), a été désigné lundi comme formateur du prochain gouvernement par Giorgio Napolitano pour succéder à Enrico Letta, démissionnaire depuis vendredi mais issu de la même formation.

A 39 ans, ce jeune chef du gouvernement désigné poursuivait mercredi ses consultations en vue de former son équipe.

C'est donc Enrico Letta qui a rencontré la délégation belge au nom du gouvernement italien au Palazzo (Palais) Chigi, la résidence de fonction du président du Conseil, pour ce qui devrait être l'une de ses dernières activités en tant que président du Conseil.

Le roi, la reine, MM. Di Rupo et Reynders devaient également s'entretenir avec le président du Sénat, Pietro Grasso, un ancien procureur national antimafia.